Le LAREP

 
 

Aperçu sur le laboratoire de recherche de l'École nationale supérieure de paysage (LAREP)

Fondé en 1993, le LAREP fut labellisé en 1997 par la Direction générale de l'enseignement et de la recherche du ministère de l'Agriculture (DGER) sous forme d'Unité propre de soutien de programme. Il a été dirigé de 1997 à 2009 par Pierre Donadieu, de 2009 à 2011 par Catherine Chomarat, puis de 2011 à 2014 par Frédéric Pousin qui l'a structuré dans sa forme actuelle. Le séminaire a été conduit sous sa direction jusqu'en septembre 2014.
Il se distingue par une configuration originale qui met en relation divers acteurs du champ du paysage, amenés à partager des préoccupations de recherche communes - qu'ils soient enseignants-chercheurs, paysagistes, ingénieurs, doctorants, ou étudiants avancés.

Le LAREP s'efforce d'être le lieu d'un dialogue fructueux entre ces acteurs, capable d'enrichir la connaissance sur le paysage et le projet de paysage. Les retombées issues de ce dialogue sont attendues tant au niveau de l'enseignement que de la pratique professionnelle.

Composé de quatorze enseignants-chercheurs et ingénieurs de recherche sur les deux sites de Versailles et de Marseille, ainsi que de onze doctorants, le LAREP développe en outre de nombreuses collaborations en France et à l'étranger.

 
 
 
 

Quelle recherche ?

La recherche au LAREP porte sur le projet de paysage conçu comme l'ensemble des actions qui visent à agir sur le paysage comme milieu, et dans le souci des populations qui y vivent. À la fois précis et très ouvert par les prolongements qu'il induit, ce domaine de recherche se situe fondamentalement à la croisée des sciences de la conception, des sciences du vivant et des sciences de l'homme et de la société.

Les objets d'étude et les problématiques développées justifient plus particulièrement l'implantation du laboratoire dans une école d'enseignement supérieur qui forme au diplôme d'État de paysagiste ainsi qu'au doctorat en sciences du paysage.

Les travaux des chercheurs s'organisent autour de deux grands ensembles, dont le premier interroge les savoirs et les pratiques qui fondent l'action des professionnels sur le paysage, et le second explore les formes de l'action publique et de la territorialisation en relation avec le paysage. Les différents champs disciplinaires (écologie, géographie, ethnologie, sociologie, sciences politiques, histoire de l'architecture et de l'urbanisme, paysagisme), dont sont issus les chercheurs et enseignants chercheurs du LAREP, traversent nécessairement leurs recherches sur le paysage, leur donnant un caractère interdisciplinaire.
Les travaux menés au LAREP participent dans leur intégralité à l'actualité de la recherche dans le champ du paysage, à l'intersection de la recherche sur les milieux et l'environnement, ou encore sur l'espace, les territoires et les sociétés humaines.
Plusieurs travaux entrepris au LAREP appartiennent au registre de la recherche action, dans la mesure où ils concernent directement les enjeux d'aménagement de notre société.

L'animation de la réflexion et du débat au sein de l'Ecole, entre ses deux sites de Versailles et de Marseille ainsi qu'avec l'extérieur, fait partie des responsabilités du laboratoire. L'échange entre les acteurs est en effet au cœur de son projet scientifique.

Le séminaire du LAREP, regroupant chercheurs et doctorants et ouvert à tous, se tient régulièrement sur le site de Versailles et accueille un invité extérieur à l'ENSP - chercheur ou concepteur - pour un exposé présentant une démarche en cours, suivi d'un échange avec les participants au séminaire, offrant l'occasion d'élargir le propos et de le confronter à la recherche sur le projet de paysage.

En savoir plus...

 
 
 
 

Les résultats

Les travaux de recherche du LAREP donnent lieu régulièrement à des communications et à des publications dans un cadre scientifique national et international, ainsi qu'à de nombreux ouvrages, que ce soient des livres ou des contributions à des ouvrages collectifs - conformément à l'usage en sciences humaines et sociales.

Les chercheurs du LAREP animent ainsi régulièrement des numéros de revues scientifiques nationales et internationales consacrées au paysage.

Un aspect non négligeable des activités du LAREP repose sur la valorisation : rendre accessible la recherche est une tâche difficile mais d'une importance inestimable, dans la mesure où s'y joue le partage des connaissances et, pour une part, leur renouvellement, c'est à dire le dynamisme de la recherche. Les conférences, expositions et colloques ouverts au grand public, ou encore les bases de données numériques accessibles en ligne ou les sites d'information, sont autant de formes de valorisation que le LAREP s'efforce de mettre en œuvre.

En savoir plus...

 
 
 
 

La formation à la recherche et par la recherche

Le LAREP accueille les doctorants engagés dans une thèse au sein de l'école doctorale ABIES (Agriculture Biologie Environnement Santé) AgroParisTech / Université Paris-Saclay.

En amont, les ressources du laboratoire sont également mises à la disposition des étudiants avancés du cycle Paysagiste diplômé d'État de l'ENSP, ainsi qu'à ceux du master Théorie et Démarche du Projet de Paysage (TDPP) , auxquels il est largement ouvert.

En savoir plus...

 
 
 
 

Les contacts et les réseaux internationaux

Le LAREP accueille régulièrement des chercheurs français et étrangers, pour des conférences, ou à l'occasion de journées d'études et de colloques. Certaines de ces contributions sont proposées sur le site du laboratoire sous forme d'archives (cf Journées doctorales 2012, comptes-rendus des séminaires du LAREP). De même, les membres du LAREP participent activement à la vie scientifique nationale et internationale de la recherche en paysage.

Le laboratoire y contribue notamment à travers le réseau des Ecoles de paysage en France, ainsi que par la participation de plusieurs de ses membres au réseau international Le Nôtre/ECLAS.

En savoir plus...