Mme Audrey Marco

  • 31, boulevard d'Athènes
    13232  Marseille cedex 01
    Tél.
    04 91 91 81 82

Fonction
Maître de conférences
en Spatialisation de projet et Démarche écologie
Responsable des enseignements en sciences de la nature de la formation DEP - Site Marseille
Enseignante référente pour les stages de DEP1 - Site Marseille
Thématiques professionnelles et/ou de recherche
Diversité végétale, pratiques environnementales, paysage urbain : Flore spontanée/cultivée, Patrons floristiques, Perceptions et Pratiques de conception/de plantation/d'entretien des espaces de nature
Enseignements dispensés
Au sein de la formation des paysagistes DEP au cours des 3 années de formation (1ère année: Lecture des composantes naturelles du paysage, Formations végétales des paysages urbains et agricoles, Adaptations des végétaux; 2ème année: Formations végétales des paysages montagnards, périurbains, et rivulaires, Outils de lecture du végétal en coupe/plan, Gestion de la nature - Trame verte et Bleue, Stratégie végétale dans le projet; 3ème année: Diagnostic écologique et esquisse projet de paysage en lien avec le vivant)
Au sein du Master TDPP (concepts écologiques appliqués à la connaissance de la nature et des paysages dans les territoires urbanisés, démarche de recherche interdisciplinaire sur la ville, la nature et le paysage)
Autres activités professionnelles et/ou responsabilités hors ENSP
Membre du Conseil Scientifique de l’ENSP depuis 2011
Examinatrice d’articles pour des revues scientifiques
Membre du comité éditorial d’Ecologia meditarranea depuis 2010
Mini CV
Audrey Marco est maître de conférences en "Spatialisation de projet et démarche écologie" à l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage de Marseille – et accueillie au sein du LAREP, à Versailles, pour ses activités de recherche depuis septembre 2010. Ecologue de formation et docteur diplômé de l'Université d'Aix-Marseille en écologie végétale, ses activités de recherche portent sur la connaissance de la diversité végétale des paysages urbains et périurbains et des facteurs qui participent à l'émergence et l'explication des assemblages floristiques en place. Elle développe des démarches de recherche interdisciplinaires croisant les sciences du vivant, les sciences humaines et sociales et les sciences de la conception pour comprendre comment les pratiques environnementales façonnent le vivant.