Programme pédagogique du DEP

 
 

La formation de Paysagiste diplômé d'État (DEP) se déroule sur trois années.

La première année du cycle DEP (équivalent à L3) se déroule sur le campus de Versailles. À partir de la 2e année, les étudiants peuvent poursuivre leur formation :

  • sur le site de Versailles (par la voie initiale ou par la voie de l'apprentissage)
  • sur le site de Marseille par la voie initiale
  • choisir un parcours international (EMiLA) : sur les 4 semestres de M1 et M2, les étudiants inscrits dans les parcours EMiLA suivent deux semestres de formation dans les établissements partenaires situés à Hanovre, Edimbourg, Amsterdam et Barcelone
  • choisir de partir en mobilité dans le cadre des partenariats Erasmus +

(ces choix d'orientation sont sous réserve d'acceptation par les commissions pédagogiques ad'hoc).

La progression est organisée en 6 semestres de 17 semaines chacun et représente un minimum de 750 heures de formation encadrée par an auquel s'ajoute le temps de travail personnel de l'étudiant et les périodes de stage.

Le programme pédagogique correspond à 180 ECTS.
Il comprend sept domaines d'enseignement en conformité avec la répartition minimale indiquée dans le référentiel de diplôme :

  • D1 : Théories et démarche du projet de paysage (91 ECTS)
  • D2 : Démarche artistique (17 ECTS)
  • D3 : Culture technique et sciences de l'environnement (31 ECTS)
  • D4 : Compréhension des paysages dans l'espace et dans le temps (15 ECTS)
  • D5 : Politiques, acteurs, économie et cadres d'action du projet de paysage (6 ECTS)
  • D6 : Langage et représentation (10 ECTS)
  • D7 : Initiation à la recherche (10 ECTS)


Le programme pédagogique combine ces sept domaines d'enseignement de manière pluridisciplinaire en quatre unités d'enseignement :

  • UE de type 1 : « Enseignements du projet de paysage »
  • UE de type 2 : « Savoirs fondamentaux »
  • UE de type 3 : « Outils transversaux »
  • UE de type 4 : « Rapport à l'exercice professionnel »
 
 
 
 

L'enseignement

L'enseignement du projet de paysage représente 50 % du temps dans le cursus général d'un étudiant.

La formation est fondée sur l'acquisition des capacités à modifier directement ou indirectement l'espace. Cette pédagogie du projet s'exerce au contact de sites réels et de programmes d'aménagement en grande partie réels ou du moins réalistes. Elle s'appuie principalement sur l'apprentissage de la formulation de questions et de réponses qui produisent une connaissance spécifique des relations entre l'espace et la société. D'abord élémentaire et simplifiée, cette connaissance praticienne s'enrichit ensuite de nouveaux apports théoriques et instrumentaux et elle est appliquée à des sites vastes et des complexités de plus en plus grandes.

Ainsi, les outils techniques et les connaissances apportées par les différentes disciplines enseignées accroissent progressivement la maîtrise des concepts et des langages propres à chaque champ. Le va-et-vient entre les échelles de représentation du réel simplifie ou complexifie à volonté la compréhension des phénomènes choisis et des thèmes d'interprétation retenus par l'étudiant.