Voyage pluridisciplinaire des étudiants de première année dans le Massif central - juin 2017

 
 
 
 
 
 

À l'école du Massif central

Du 26 au 30 juin 2017

Un groupe de 45 étudiants de première année de l'École nationale supérieure de paysage de Versailles traverse le Massif central dans le cadre d'un voyage pluridisciplinaire. Terrain privilégié de l'ENSP depuis de nombreuses années, les vastes régions du Massif central constituent un cadre de découverte, d'immersion sensible, de lecture du paysage, mais aussi d'apprentissage des formes de projet nées dans le sillage des politiques rurales, de décentralisation et de développement local. La rencontre avec les acteurs du territoire prend une dimension d'autant plus forte que les étudiants paysagistes sont amenés, dans la suite de leur cursus, à engager un travail de compréhension et de révélation sur différents terrains ruraux en France métropolitaine. Ce voyage offre également une approche très complémentaire aux situations d'étude abordées durant l'année dans le contexte francilien. Il permet de travailler à partir de plusieurs modes d'apprentissage : relevés botaniques, approche de la géologie, ethnologie et ethnoécologie, dessin d'observation, rencontres d'acteurs. Le carnet de terrain constitue l'outil privilégié de ces apprentissages, que complètent des temps d'herborisation, mais aussi de mime ou de lectures théâtralisées.
 
 
 
 
 
 
 
 
01 - Jour 1. Face aux étendues des plateaux volcaniques et cristallins, entre Mézenc et Velay.
02 - Etienne Exbrayat (à gauche), éleveur en retraite, est l'un des principaux artisans de la démarche de labellisation du Fin Gras, à l'origine de la reconnaissance des pratiques d'engraissement des bovins sur la montagne du Mézenc. Martin de la Soudière, ethnologue et fin connaisseur du Massif central, accompagne l'ensemble du voyage de l'ENSP.
03 - Chez Etienne Exbrayat, aux Estables (Haute-Loire) : les plaques de concours agricoles.
04 - Retour vers les Estables, au pied du Mont d'Alambre.
05 - Jour 2. Sainte-Eulalie (Ardèche) : traversée de la jeune Loire, en chemin vers le Mont Gerbier des Joncs.
06 - Sainte-Eulalie (Ardèche) : rencontre avec Irma Roux, cueilleuse, et l'association Liger à la ferme de Clastre.
07 - Montée vers le Mont Gerbier, par les « drailles », anciennes voies d'accès aux estives pour les troupeaux ovins.
08 - Les murs de phonolithe et les hêtres tortueux, au pied des Coux.
09 - Au sommet du Mont Gerbier, en direction du massif du Mézenc.
10 - Jour 3. Dessin au pied du Puy de Come. Une approche de l'Opération grand site Chaîne des Puys et Faille de Limagne. Photo Pierre Enjelvin.
11 - Philippe Morge, directeur des sites patrimoniaux au Conseil départemental du Puy-de-Dôme, explique les dynamiques de fermeture du paysage sur les versants de la Chaîne des Puys.
12 - L'arrivée au sommet du Puy de Come, en surplomb du cratère emboité.
13 - La faveur d'une éclaircie sur le sommet du Puy-de-Dôme ; Alain Freytet (à droite) et la carte géologique de la Chaîne des Puys.
14 - Pauline Frileux herborise au sommet du Puy de Come. Photo Olivier Gonin.
15 - L'exercice du mime géologique, à Mazeimard (Creuse), chez Alain et Bernadette Freytet.
16 - Jour 4. Voyage aux sources de la Vienne, sur le Plateau de Millevaches. Rencontre...
17 -  ... du troisième type, sous une pluie battante.
18 - Aux ruines gallo-romaines des Cars, dans le fameux bac monolithique qui a surnagé pendant près de deux millénaires au-dessus de la lande ou au milieu des bois. Visite en compagnie de Philippe Connan, président du PNR de Millevaches.

Toutes photographies © Alexis Pernet sauf mentions particulières.
 
 
 
 

Remerciements

Merci à l'ensemble des personnes qui ont accueilli, guidé et orienté le groupe : Etienne Exbrayat et Yannick Pochelon (association du fin Gras du Mézenc), Irma Roux et l'ensemble de l'association Liger (Sainte-Eulalie), Sébastien Michel et Sophie Maneval (guides et interprètes du patrimoine), Victor Miramand (paysagiste, atelier 1 Pas de côté), Gilles Allauze (maire de Ceyssat), Philippe Morge et Anthony Leroy (Conseil départemental du Puy-de-Dôme), Stéphane Erard (PNR des Volcans d'Auvergne), Pierre Enjelvin (photographe, Observatoire photographique des territoires du Massif central), Stéphane Grasser (SCIC l'Arban), Philippe Connan (président du PNR Millevaches), Florence Leple (paysagiste, PNR Millevaches), Philippe Deuben (murailler, association Pierre en marche). Des remerciements plus particuliers pour Bernadette Freytet, sans qui la grange de Mazeimard ne résonnerait pas des cris et des rires de ses cinquante convives, et pour José, chauffeur parfaitement ouvert aux modes de pérégrination paysagiste.
 
 
 
 

Équipe enseignante

Alain Freytet, Pauline Frileux, Olivier Gonin, Alexis Pernet, Martin de la Soudière