Rentrée 2019-2020 : voyage inaugural et Atelier Montagne

 
 
 
 
 
 

Le Perche, le site antique romain de Jublains et la Beauce pour les étudiants de 1ère année

Les étudiants de 1ère année ont démarré leur voyage inaugural de septembre par les paysages du Perche, des Alpes Mancelles et des Coëvrons (bocage, haie, plessage, écologie & géologie). Ils ont visité la maison botanique de Boursay et rencontré un expert de la flore forestière. Il se sont ensuite dirigés vers l’éperon rocheux de Sainte-Suzanne (Mayenne) et ont découvert le site des moulins de la vallée de l'Èvre et des remparts où ils ont dessiné et effectué une lecture de paysage. Ils ont également été accueillis à l'ancienne forge d’Hermet où ils ont la proximité avec la voie romaine, la structuration du domaine forestier et l’extraction de minerai.

Leur escapade en Mayenne s’est poursuivie avec le site exceptionnel de Jublains, capitale des Diablintes sous la Rome antique où ils se sont arrêtés pour admirer l’amphithéâtre adossé à une rupture de pente en balcon sur vallée. Leur a été alors narrée l’épopée des conflits entre habitants et archéologues (années 1970-1980).

Au soir, les étudiants ont filé vers Cancale pour un travail de collectes et de dessins du rivage à marée basse et pour une performance collective dans l'immensité des fermes ostréicoles. Ils ont terminé leur voyage par une étude des grandes étendues et des paysages autour des éoliennes, en Beauce, et ont étudié le cas du réaménagement du cœur de ville, à Chartres.

De quoi bien démarrer l’année !


Le Parc Naturel Régional du Queyras pour les élèves de Marseille

Sur le site de Marseille, les étudiants de 2e année, ont participé à l’Atelier Montagne, dans les Hautes-Alpes, au cœur du Parc Naturel Régional du Queyras. Depuis la ville d’Abriès-Ristolas, ils ont effectué la correction de l’exercice d’arts plastiques « Pré-vision » lors duquel ils ont confronté leurs productions d’atelier, réalisées à partir de cartes IGN 1/25000, à la réalité du paysage.

Une journée « écologie » leur a également été proposée avec, pour fil conducteur, une randonnée au col Lacroix, sur la frontière franco-italienne. Les étudiants ont traversé la forêt de Bramousse composée de mélèzes de plus de 300 ans et ont pu observer les étagements de végétation : le mélézin et ses lumières, l’étage sub-alpin et ses rhododendrons en coussins ainsi que la nebbia au col.

Inspirant !