Rencontre avec Maïlys Delpech

28 septembre 2022

 
 

Retour sur son projet de fin d’études

Diplômée de l'École nationale supérieure de paysage en juillet dernier, Maïlys Delpech a soutenu son projet de fin d'études (PFE) sur le site de Marseille. Nous l'avons rencontrée afin qu'elle nous explique ce qu'est la préparation et la réalisation d'un projet de fin d'études à Marseille et qu'elle nous raconte son expérience à l'école de paysage.
 
 
 
 
Photo___Soutenance_publique_2022_07_01___PFE_DELPECH_Mailys

Soutenance de PFE de Maïlys Delpech, Maison d'architecture de Marseille. Photo : Theo Windhausen, 1er juillet 2022

Comment as-tu découvert l'École nationale supérieure de paysage et en quelle année as-tu rejoint l'école de paysage ?

J'ai découvert l'existence de l'École nationale supérieure de paysage alors que je préparais mon bac et cette école m'a tout de suite attirée. J'étais alors mal informée et la seule voie qu'on m'a indiquée pour y entrer était celle du cursus classique de BTS aménagements paysagers que j'ai d'ailleurs effectué. Ces deux années ont pour moi été l'occasion de me former techniquement et d'apprendre à bien connaître le végétal, matière première du paysagiste. À l'issue de ces deux ans, je n'avais pas été préparée à passer le concours des écoles de paysage et c'est sans surprise que j'ai échoué.

Ce fut un mal pour un bien car cela m'a permis d'intégrer la prépa au concours d'Antibes où, les sens en éveil, j'ai réellement débuté ma grande aventure avec le paysage. Motivée, j'ai finalement intégré la formation menant au Diplôme d'État de Paysagiste (DEP) de l'école de paysage en 2019.

Marquée par la crise du COVID, ma première année fut assez chaotique. À l'issue de celle-ci, passionnée par les problématiques liées à l'eau, c'est à Marseille que j'ai choisi de poursuivre ma deuxième année. Afin d'aborder plus largement la grande thématique de l'eau dans le paysage, j'ai choisi d'enrichir ma formation d'une mobilité Erasmus de six mois à l'Amsterdamse Hogeschool voor de Kunsten. Cette expérience fut pour moi extrêmement enrichissante dans ma perception du projet de paysage. Elle a également marqué le début de mon intérêt pour l'urbanisme, que je trouve complémentaire au paysage.

Aujourd'hui, quel est ton projet professionnel ?

C'est en juillet dernier que j'ai été diplômée paysagiste. Intéressée par la fabrique de la ville dans le contexte climatique actuel, j'ai choisi d'enrichir ma formation d'un M2 en urbanisme que j'effectue aujourd'hui en alternance. Cette formation complémentaire est pour moi l'occasion d'obtenir des clés de lecture supplémentaires du paysage urbain, me permettant ainsi de mieux penser le projet de paysage en ville.

 
 
 
 
Grasse___Vallon_de_Rastigny___20220202

Grasse, Vallon de Rastigny. Photo : Maïlys Delpech

Qu'est-ce qu'un projet de fin d'études en projet de paysage ?

Le PFE mené en troisième année de formation au Diplôme d'État de Paysagiste représente l'aboutissement d'une démarche de projet de paysage propre à chaque étudiant, qui est développée tout au long de la formation. C'est un atelier que chaque étudiant mène seul sur un site choisi et sur lequel il va développer les trois grandes étapes d'un projet de paysage, qui sont l'analyse paysagère révélant les enjeux du territoire, le plan guide énonçant les intentions de projet pour répondre à ces enjeux et un ou plusieurs zooms de projet explicitant la formalisation des idées du plan guide sur des espaces précis.

Selon les sujets, les échelles des réponses de projets sont variables, allant du plan guide sur un territoire intercommunal à la conception d'un parc urbain ou d'une place de village. Bien sûr, il n'y a pas de recette miracle. Tout paysage a ses spécificités et il existe autant de réponses qu'il y a de paysagistes.

Comment fait-on le choix d'un sujet de PFE ?

La particularité de l'antenne de Marseille, c'est que les sujets de PFE proposés aux étudiants découlent de partenariats divers avec des organismes publics (collectivités) ou privés (l'Agence de l'eau, par exemple). C'est vraiment intéressant parce que ça donne un aspect très réaliste au projet. On rencontre les acteurs des territoires qui nous transmettent leurs connaissances, ce qui nous permet de très vite bien connaître les sites et de mieux les appréhender en phases stratégie et projet.

Les sujets de PFE proposés sont très variés, à la fois en termes d'échelles - cela peut aller d'un parc jusqu'à plusieurs communes ensemble -, mais aussi en termes de milieux - cela peut avoir trait à un parc naturel, au milieu rural, à un espace péri-urbain, un tissu urbain lâche ou un centre-ville très dense.

L'équipe pédagogique sélectionne aussi les sujets de manière à traiter le plus largement possible les problématiques que nous serons amenés à affronter dans notre vie professionnelle. Cette diversité de sujets permet à chaque étudiant de se positionner sur les problématiques qui l'intéressent le plus.

 
 
 
 
Grasse___Gare___20220202

Gare de Grasse. Photo : Maïlys Delpech

Comment s'organise la préparation d'un PFE ?

À Marseille, les sujets de PFE sont proposés aux étudiants à la fin du premier semestre de la troisième année de DEP. Le PFE se déroule ensuite tout au long du deuxième semestre, en parallèle de la réalisation du mémoire.

L'atelier se déroule en quatre grandes séquences qui sont : le diagnostic de site, l'élaboration du plan guide, l'esquisse et le projet.

 
 
 
 
Visuel_1___Maquette_diagnostic___PFE_DELPECH_Mailys

Maquette topographique de l'amphithéâtre du Vallon de Rastigny « Le cycle de l'eau bouleversé par un fond de vallon imperméabilisé », PFE 2022. Production : Maïlys Delpech & Marlon Viard

Le diagnostic de site est réalisé seul ou à plusieurs en fonction des sujets. L'analyse de site débute habituellement par une courte phase d'étonnement durant laquelle chaque étudiant relève des éléments du site qui le poussent à s'interroger. Les étudiants se rendent ensuite sur leurs sites, rencontrent les acteurs, débutent une documentation pour établir le diagnostic le plus complet possible et surtout révéler les enjeux du territoire. Si le diagnostic est clairement indiqué comme étant la phase 1, il est important de se dire qu'un diagnostic n'est jamais terminé. Un site n'a jamais été exploré à 100 %, il a toujours quelque chose à révéler. C'est pour ça qu'il est important de continuer à arpenter le site de projet tout au long de l'atelier.

 

 
 
 
 
Visuel_2___Strat__gie_2030___PFE_DELPECH_Mailys

« Schéma de stratégie 2030 - Mutation d'une zone d'activité vieillissante en quartier perméable, mixte et dynamique », PFE 2022. Production : Maïlys Delpech

Le plan guide est également réalisé seul ou à plusieurs en fonction des sujets. Son élaboration se fait majoritairement en atelier et vise à proposer un schéma de stratégie répondant aux enjeux du territoire. Ce sont souvent les mêmes thématiques que l'on retrouve au fil des projets : mobilité, trames vertes et bleues, et programme. À l'issue de cette séquence, des lieux plus ou moins précis sont définis comme porteurs de projet et seront détaillés dans les séquences suivantes.

L'esquisse est une phase durant laquelle, les étudiants matérialisent leurs premières idées de projet sur les sites qui ont été définis à l'issue du plan guide.

 

 
 
 
 
Visuel_3___Plan_masse_2030___PFE_DELPECH_Mailys

Plan masse 2030 - Le quartier Rastigny, PFE 2022. Production : Maïlys Delpech

Le projet, c'est l'aboutissement du PFE par la réalisation de l'ensemble des documents matérialisant le projet, à savoir : les plans, les coupes, les croquis et photomontages traduisant les ambiances du projet, mais aussi les détails techniques permettant de montrer sa faisabilité et de l'ancrer dans son contexte.

Un rendu intermédiaire est organisé à l'issue de chaque séquence. C'est l'occasion pour l'ensemble des étudiants de la promo d'assister à la progression de chaque étudiant et de se nourrir intellectuellement des autres travaux et démarches de projet.

 
 
 
 
Visuel_4___Coupe_CC_2030____PFE_DELPECH_Mailys

Coupe CC' - Inscrire le projet dans la pente, PFE 2022. Production : Maïlys Delpech

Combien de temps dure la préparation d'un PFE ?

À Marseille, le PFE s'étale sur une période de cinq mois, allant de fin janvier à début juillet.

Quelles sont les difficultés à surmonter en général et quelles ont été tes difficultés ?

Je dirais que, pour moi, l'une des difficultés majeures du projet de fin d'études, mais qui est valable pour les ateliers de projet en général à l'école de paysage, c'est de penser un projet dans un laps de temps très court. En réalité, aucun projet de paysage ne peut se faire en deux mois ni en cinq mois au mieux.

Les projets ne sont jamais conçus par une seule personne, ils découlent d'échanges incessants entre les élus locaux, les acteurs des territoires, les habitants et les concepteurs. Les ateliers de projet à l'école de paysage sont donc des exercices très intenses, où l'erreur est permise mais doit être justifiée par un argumentaire solide.

Ce qui est également difficile quand on est plongé dans la réflexion du projet, c'est de faire rapidement des choix. Il est parfois compliqué de faire la part des choses entre les avis divergents des enseignants, et c'est pour cette raison que, pour moi, il est très important de connaître sa méthode de travail et d'avoir une logique de pensée forte tout au long du projet.

 
 
 
 
Visuel_5___Photomontage_canal_2030____PFE_DELPECH_Mailys

Réouverture du Canal de la Siagne, une promenade tout en fraicheur, PFE 2022. Production : Maïlys Delpech

Qu'est-ce qu'un rendu de PFE ?

Le PFE est livré sous deux formes, pour chacune desquelles il faut préparer divers documents.

Il y a d'abord la soutenance d'une durée de 20 minutes. À Marseille, les soutenances de PFE se déroulent sur deux jours, en présence de l'ensemble des étudiants. Le jury est constitué des tuteurs de PFE (Guerric Péré, Antoine Petitjean, Cécile Mermier en 2022), du directeur de l'antenne de Marseille (Mathieu Gontier) et de professionnels invités. Les partenaires des différents projets sont également invités ainsi que toutes les personnes souhaitant assister aux soutenances.

La présentation orale doit retracer le travail de l'étudiant tout au long de l'atelier de PFE en suivant un cheminement logique. C'est un argumentaire de l'étudiant visant à convaincre le jury des fondements de son projet sur le site. En plus des livrables demandés (diaporama, panneau A0), la soutenance doit s'accompagner de tous les éléments que l'étudiant considère comme essentiels à son exposé (maquettes, performance, vidéo, etc.).

À la soutenance pédagogique s'ajoute une restitution devant un public extérieur. Cette présentation est réalisée par l'ensemble des étudiants de la promotion.

Il y a ensuite les livrables écrits (panneaux A0, plaquette, article) qui accompagnent la soutenance puisque chaque étudiant doit réaliser deux panneaux A0 retranscrivant graphiquement sa démarche de projet. Une plaquette écrite retraçant la démarche complète de projet doit également être conçue, ainsi qu'un article synthétique permettant de rapidement comprendre le projet. Ces documents sont ensuite communiqués aux partenaires qui sont libres de s'en emparer.

 
 
 
 
Visuel_6___Photomontage_parc_sportif_2030___PFE_DELPECH_Mailys

Le parc sportif de Décathlon, PFE 2022. Production : Maïlys Delpech

Quel(s) type(s) de rendu as-tu réalisé ? Et pourquoi as-tu choisi de représenter comme cela ton travail ?

J'ai présenté mon PFE sous la forme d'un diaporama accompagné de panneaux A0 explicitant graphiquement la démarche de projet. Elle s'est déroulée en deux temps : une présentation collective du diagnostic et du plan guide et la présentation individuelle de mon projet.

La commune de Grasse possédant un relief particulièrement complexe et difficilement explicable, Marlon Viard et moi-même avons choisi de réaliser une maquette topographique de nos sites de projet. Cette maquette a été exposée lors de notre soutenance afin d'illustrer au mieux le site et les enjeux liés à sa topographie complexe et à son développement urbain.

Mon projet a ensuite été dessiné en plans et en coupes, deux médiums inévitables pour la compréhension d'un projet de paysage. J'ai également choisi d'expliciter le projet par des dessins axonométriques qui permettent au lecteur de mieux se projeter dans le site. Enfin les ambiances ont été retranscrites à travers différents photomontages offrant un aperçu du devenir potentiel du site grâce au projet.

 
 
 
 
Visuel_7___Photomontage___co_quartier_2030___PFE_DELPECH_Mailys

Éco-quartier de Rastigny - Habiter le fond de vallon perméable, PFE 2022. Production : Maïlys Delpech

A ton avis, quels sont les apports du PFE pour la formation ?

Le projet de fin d'études est l'occasion de mettre en œuvre l'ensemble des connaissances acquises tout au long de la formation de paysagiste.

Et quels sont ses apports à titre personnel ?

À titre personnel, cela a été très formateur de pouvoir échanger tout au long du PFE avec les acteurs locaux, car cette dimension réaliste du projet était pour moi essentielle avant de débuter comme paysagiste dans le monde professionnel.

Un second point très important pour moi lors du projet de fin d'études, mais tout au long des ateliers de projet à l'école également, a été le travail collectif en atelier. Il est très enrichissant et stimulant de pouvoir observer, discuter et débattre des projets avec les autres étudiants. De la même manière, travailler en groupe pour la réalisation du diagnostic et du plan guide du PFE représentait pour moi une condition très réaliste du projet de paysage et a montré l'importance de travailler ensemble pour des projets mieux conçus. Le projet de paysage ne se construit jamais seul ; c'est en échangeant avec les élus locaux, les acteurs du territoire et les habitants que le projet doit être pensé et ainsi s'inscrire au mieux dans son territoire.