Recommandation Ouvrage et MOOC - Juillet 2020

 
 
En juillet 2020, le centre de documentation de l'École nationale supérieure de paysage vous recommande :
 
 
 
 

Saclay, genèse et défis d’un grand projet, de Pierre Veltz

SaclayPierreVeltz


Editions Parenthèses, Collection : Architectures 
165 × 240 mm, 168 p., nombreuses illustrations, 2020
ISBN 978-2-86364-359-4
Prix : 18 €
 
Présentation :

Saclay, au sud-ouest de Paris, est l’un des principaux chantiers de France. Énorme pôle scientifique et technologique en pleine expansion, c’est aussi une immense opération d’aménagement, sorte de « ville‑campus » dont les bâtiments sont signés par les plus grands noms de l’architecture internationale.

Protagoniste majeur de cette épopée, Pierre Veltz, président de l’établissement Paris-Saclay de 2009 à 2015 et Grand Prix de l’urbanisme 2017, livre ici un témoignage exceptionnel.

Au fil d’entretiens portant sur l’aménagement, la recherche, l’enseignement supérieur, l’économie, il nous guide dans les méandres d’un projet qui condense toutes les complexités françaises, et dont les ambitions n’ont pas manqué de rencontrer obstacles et résistances.

Une occasion de s’immiscer dans les coulisses insoupçonnées d’un grand projet d’État, et de mesurer le défi que représente la mise en œuvre d’une opération de cette envergure.

 
 
 
 
 

Cycle de webinaires Capitale française de la Biodiversité

Les organisateurs du concours Capitale française de la Biodiversité ont organisé, pendant le confinement dû à la pandémie de COVID-19, un cycle de webinaires pour partager des actions exemplaires issues des différentes éditions du concours et préparer l'édition 2021.

Chaque webinaire présentait un panorama d'actions issues du concours Capitale française de la Biodiversité, le témoignage d’un lauréat, la présentation d’un outil pertinent et faisait une large place aux questions-réponses des participants et intervenants. Ils peuvent tous être revus.

Aménagement du territoire : démarches de planification en faveur de la biodiversité
En s’appuyant sur un diagnostic écologique du territoire (atlas de la biodiversité communale, trame verte et bleue, inventaires faunes-flore-habitats…), les différentes politiques publiques locales doivent intégrer la préservation de la biodiversité, à commencer par sa prise en compte dans les outils de planification, réglementaires ou stratégiques (documents d’urbanisme, plan climat-air-énergie territorial, plan biodiversité, plan alimentaire territorial, cahier des prescriptions, chartes…).

Biodiversité locale : gestion et suivi
Préserver voire restaurer la biodiversité nécessite de gérer de manière écologique les espaces urbains, à commencer par les espaces verts, mais aussi les espaces naturels, forêts, espaces agricoles ou littoraux. Et pour mesurer les résultats comme pour orienter finement la gestion, l’observation de la nature est indispensable, via l’intervention de spécialistes mais aussi la participation des agents ou du grand public grâce aux sciences participatives.

Biodiversité et citoyenneté
Éducation à la nature, jardinage, végétalisation, sciences ou même budget participatifs : les communes et les intercommunalités ont un rôle clé d’animation des énergies et initiatives des acteurs de leur territoire. Et ce, qu’il s’agisse de citoyens, d’associations, d’autres institutions ou collectivités, d’établissement d’enseignement et de recherche ou encore d’entreprises.

Eau & biodiversité
L’eau est un élément essentiel à la vie et donc à la préservation de la biodiversité. Préservation et restauration des zones humides, des rivières, du littoral et du milieu marin sont essentielles pour de nombreuses espèces. Mais la nature rend aussi des services pour la gestion de l’eau : protection de la ressource en eau potable, lutte contre l’érosion et le ruissèlement, expansion des crues, rafraîchissement urbain…