Projet MORPHOBIOT

31 août 2020

 
 

Le projet MORPHOBIOT, lauréat de l’appel à projet BAUM du PUCA

Porté par des enseignants-chercheurs du Laboratoire de Recherche en Architecture de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse (LRA-ENSA-Toulouse) en collaboration avec le Laboratoire de recherche en projet de paysage de l'École nationale supérieure de paysage et également Naturalia Environnement, l'Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine (AUAT) ainsi que le Museum d'Histoire Naturelle de Toulouse, le projet «  MORPHOBIOT : Formes urbaines et MORPHOlogie végétales en ville pour la BIOdiversité : le cas de la ville de Toulouse », présenté à l'appel à projets de recherches BAUM « Biodiversité, aménagement urbain et morphologie » du Plan d'Urbanisme et Construction Architecture (PUCA) en avril 2020, figure parmi les 9 projets distingués par le jury parmi les 45 candidatures.

 
 
 
 
 
 
 
 

Sur une durée de 2 ans, le projet vise à établir à partir de l'étude de cinq tissus résidentiels toulousains, une typologie de formes urbain-végétal représentatives de chaque modèle urbain exploré à savoir :

  • un modèle de la ville dense
  • une Cité Castors
  • du pavillonnaire sur ancien tissu villageois
  • un grand ensemble moderne
  • et un écoquartier.
A l'échelle de l'îlot, en lien avec les continuités écologiques métropolitaines, les morphologies végétales seront analysées au regard des formes urbaines et bâties et corrélées à des comptages de diversité végétale et ornithologique afin d'évaluer leurs capacités respectives à accueillir et à maintenir la biodiversité. La démarche transdisciplinaire qui sera déployée mettra en jeu des chercheurs de l'aménagement et de l'écologie ainsi que des acteurs majeurs de la métropole toulousaine.

Le Larep, Laboratoire de recherche en projet de paysage de l'École nationale supérieure de paysage, par la présence d'Audrey Marco, s'attachera spécifiquement à la description des formes végétales associées à ces différents tissus résidentiels et coordonnera la partie biodiversité du projet en lien avec Naturalia Environnement et le Museum d'Histoire Naturelle.

Les membres du projet se sont retrouvés ce vendredi 28 août sur Toulouse pour le lancement de la recherche et des premières visites de terrain notamment celles de la Cité Castor à Bagatelle et de l'écoquartier Vidailhan sur Balma.

Le projet, classé en première position, est financé dès cette année dans le cadre du programme.