Le mot du directeur

24 juin 2015

 
 

Depuis 2011 et la commande interministérielle faite aux trois établissements délivrant le diplôme, les travaux menés au sein de l'ENSP et dans les groupes de travail inter-écoles ont permis la production du référentiel du diplôme d'État de paysagiste (DEP), destiné à succéder au diplôme de Paysagiste DPLG et d'organiser la formation de paysagistes concepteurs sur trois années.

Ce nouveau diplôme, conférant le grade de master, permettra de rendre plus lisible l'inscription de ce cursus dans le cadre européen et international de l'enseignement supérieur et de la recherche.

L'organisation de la formation délivrée à l'ENSP et conduisant au diplôme d'État de paysagiste (DEP) répond à un double enjeu : garantir la continuité d'une pédagogie renommée et originale, qui a fait ses preuves, et offrir de nouvelles opportunités d'organisation pédagogique et d'évolution des enseignements.

Débouchant sur une insertion professionnelle, une poursuite d'étude en post master ou l'entrée en doctorat, cette formation devra relever les défis pour lesquels les paysagistes concepteurs sont attendus, tant sur les questions environnementales que sociétales, participant ainsi, «dans un monde et une société de plus en plus éclatés à restaurer, autant que possible, le sens de la relation»1.

1 - Michel Collot, La pensée paysage Actes Sud - ENSP, 2011.