Présentation des travaux des lauréats de l'édition 2017

24 septembre 2017

 
 

L'École nationale supérieure de paysage a réuni le 15 septembre 2017, partenaires et mécènes de la Villa Le Nôtre, journalistes, paysagistes, lauréates de l'édition 2016 et enseignants pour découvrir les productions des lauréats qui viennent d'achever leur résidence.

Devant une assemblée très attentive les cinq lauréats de la Villa Le Nôtre ont exposé les principaux résultats de leurs travaux. Si les projets témoignent d'une grande diversité d'approches disciplinaires sur le paysage, une même créativité anime leurs auteurs. La Villa Le Nôtre a permis ce croisement singulier entre architectes, paysagistes, plasticiens et historiens.

Luisa Limido a proposé une analyse du premier enseignement « d'architecture des jardins et des serres », dispensé à l'École nationale d'horticulture de Versailles par les ingénieurs Jean Darcel (1876-1878) et Auguste Choisy (1878-1892). Mettant en lumière la pédagogie et les fondements théoriques de cette nouvelle formation, le propos n'a pas manqué d'éveiller des résonnances avec des débats pédagogiques toujours d'actualité entre ingénieurs et architectes.

Benjamin Arnault, partant de travaux sur des néologismes alliant art et écologie, a emmené les participants dans le cheminement de sa pensée, extrudant des mots et des situations le fil qui l'a conduit à proposer son ouvrage intitulé Précision aménagiste. Notes pour la définition de la forêt. 

Marina Cervera, soulignant le rôle les allées dans le paysage, comme archétype de paysages européens, a invité chacun à utiliser le nouvel outil numérique « WIKIALLEE », fruit de son travail en résidence, pour recenser et décrire les allées plantées remarquables. Un tel travail collaboratif mené à échelle européenne permet de reconsidérer le design des routes et infrastructures en tant qu'espace public.

Alice Stevens a illustré sa démarche singulière, combinant ses talents de jeune paysagiste et de dessinatrice au service d'une mise en lumière de la place et du rôle des paysagistes dans les grands projets urbains. Avec toute la force du graphisme d'une bande dessinée, son ouvrage « Le Grand Paris des Paysagistes » interroge des représentants des pouvoirs publics mais aussi des paysagistes, architectes et urbanistes.

Arnaud Sallé, dans une installation vidéo et musicale octophonique, a transporté les participants dans des paysages presque imaginaires, constitués de créations monumentales transformant l'espace sonore.

Les participants curieux de chaque projet ont poursuivi leurs découvertes en dialoguant avec les lauréats lors du cocktail de clôture de l'édition 2017 des résidences de la Villa Le Nôtre. Les installations exposées par Alice Stevens et Arnaud Sallé ont été ouvertes lors des journées du Patrimoine, contribuant au rayonnement de la Villa Le Nôtre auprès du grand public. Le dimanche 17 septembre, Isabelle Olivier, résidente de l'édition 2016, a offert en avant-première une représentation envoûtante de son nouveau spectacle « In Between », avec Iffra Dia, danseur Hip-Hop. À cette occasion et par surprise, Alice Stevens, a joint sa voix cristalline dans un morceau « lisière » réunissant dans le même paysage harpe et danse hip hop : une belle démonstration de la richesse des croisements interdisciplinaires à la Villa le Nôtre.

Martine Méritan
Adjointe au directeur, chargée du développement

 
 
 
 
 
 
 
 
© Didier Meynard