Offre d'emploi : Paysagiste-concepteur ouvert aux jeunes diplomés

23 septembre 2020

 
 

Etude de cas en recherche-action. Inscription paysagère de la transition énergétique et écologique dans le contexte patrimonial des Grands sites de France : Pont du Gard et Gorges du Gardon

Présentation de la Chaire paysage et énergie

Créée en 2015 à l'Ecole nationale supérieure de paysage, la Chaire paysage et énergie a pour objet de développer des compétences nouvelles et partagées et de permettre de faire travailler ensemble acteurs de la transition énergétique et professionnels du paysage. Elle déploie ses activités sur 4 axes: la formation, les études et recherches, la création et la capitalisation/diffusion de ses travaux.

Contexte de la mission

Les Gorges du Gardon et le Pont du Gard articulent un territoire vivant, riche d'un patrimoine antique classé à l'UNESCO (depuis 1985 pour le Pont du Gard). Labellisé Grand site de France depuis 2004, le site du Pont du Gard met en valeur l'eau et sa gestion historique dans un paysage de garrigue, de forêt et d'agriculture méditerranéenne. Le site évolue avec les enjeux écologiques (...) et sociaux (tourisme accru, urbanisation croissante, ...). La transition énergétique orchestrée par l'État français fait désormais partie de l'équation de gestion du site.

Depuis quelques années, les membres du Réseau des Grands Sites de France (RGSF) appellent à une meilleure prise en compte du paysage dans la politique énergétique ainsi qu'à une concertation locale préalable aux projets énergétiques. Le RGSF s'est engagé aux côtés du MTES dans une approche expérimentale et prospective visant à concilier deux objectifs : lapréservation de la valeur patrimoniale de ces paysages d'exception et leur contribution à la transition énergétique au travers de plans de paysage de transition énergétique (PPTE). Un de ces PPTE est en cours d'élaboration sur le territoire des Gorges du Gardon et du Pont du Gard. La Cleantech Vallée (CTV), comme opérateur du Contrat de Transition Ecologique (CTE) mention «reconversion industrielle», accompagne cette démarche afin de faciliter la mise en œuvre de la transition énergétique et écologique.

Le groupe EDF, acteur de la CTV et gérant notamment la centrale thermique d'Aramon, souhaite contribuer à cette réflexion en mobilisant le partenariat avec l'école nationale supérieure de paysage (ENSP) de Versailles-Marseille; une étude d'inscription paysagère de la transition énergétique focaliserait son regard sur le Pont du Gard. En effet, le PPTE, malgré son ambition opérationnelle, ne permettra pas directement de proposer un diagnostic spécifique articulant paysage et TEE sur l'EPCC du Pont du Gard. L'analyse et le projet de paysage en découlant vise à donner des orientations de gestion à plusieurs échelles et en cohérence avec le PPTE.

Engagé vers la neutralité carbone, les attentes du groupe EDF sont d'inscrire leurs ouvrages dans des dynamiques deterritoire et de faire du paysage un outil de dialogue qui facilite, prépare et accompagne la transition énergétique et écologique pour s'inscrire dans les projets de territoires ruraux durables.

Objectif de la mission

Dans une démarche de recherche-action par le projet, la mission qui vous est confiée est d'engager une démarche innovante de projet de paysage énergétique au regard des problématiques du site.A partir d'arpentages, de bibliographie, de relevés de terrain et d'entretien, vous fournirez un diagnostic et un projet de paysage en adéquation avec les attentes.

Un comité de pilotage (chaire / CleanTechVallée/EDF/ EPCC Pont du Gard) guidera le projet. Joris Masafont, paysagiste DPLG et doctorant ENSP/MinesParisTechaccompagnera en compagnonnage le/ la chargé.e de mission.

Résultats attendus : un rapport avec les données graphiques, et un résumé 4 pages.

Calendrier

1ère phase: octobre-novembre 2020
- Visites du terrain d'étude, rencontre avec la CleanTechValléeet les parties prenantes.

2ème phase: novembre-janvier
- Suite au premier comité de pilotage, élaboration de scenarii spatialisés.

3ème phase: janvier 2020-février 2021
- Suite au dernier comité de pilotage, développement de l'un des scenarii, et rédaction du rapport final.

Niveau : Master en conception (paysagiste, architecte, urbanisme). Paysagistes DPLG et DEP prioritaires.

Durée : 4 mois, démarrage courant octobre2020

Conditions : CDD. Rémunération selon grille indiciaire d'état, niveau ingénieur d'étude(1825,55€ salaire brut mensuel+ 228,5€ de prime). Basé à l'ENSP, Potager du Roi, Versailles.

Candidature : CV et LM à envoyer avant le 9 octobre 2020 à Auréline Doreau, chef de projet Chaire paysage et énergie -a.doreau@ecole-paysage.fr, Bertrand Folléa, responsable Chaire paysage et énergie -bfollea@gmail.com