Offre d'emploi : Paysagiste concepteur (débutant accepté) - Centrale de Martigues - Chaire Paysage et Énergie

 
 

Étude de cas en recherche-action

Paysages industriels de la centrale de Martigues : inscription territoriale d’un nouveau paysage de la transition énergétique

 
 
 
 

Niveau

Master en conception (paysagiste, architecte, urbanisme). Paysagistes DPLG et DEP prioritaires.
 
 
 
 

Durée

4 mois, prise de poste début septembre 2019.
 
 
 
 

Conditions

CDD. Rémunération selon grille indiciaire d'état, niveau ingénieur d'étude. Basé à l'ENSP, Potager du Roi, Versailles.
 
 
 
 

Présentation de la Chaire Paysage et Énergie

Créée en 2015 à l'École nationale supérieure de paysage (ENSP), la Chaire Paysage et Énergie a pour objet de développer des compétences nouvelles et partagées et de permettre de faire travailler ensemble acteurs de la transition énergétique et professionnels du paysage. Elle déploie ses activités sur 4 axes : la formation, les études et recherches, la création et la capitalisation/diffusion de ses travaux. EDF est l'un des partenaires de l'ENSP sur les problématiques de paysage énergétique.
 
 
 
 

Contexte

Le parc thermique d'EDF s'est adapté aux besoins en électricité et à l'évolution de la réglementation en-vironnementale, il participe au mix énergétique français et joue un rôle déterminant pour la sécurité d'approvisionnement. Les centrales thermiques peuvent en effet produire de l'électricité rapidement, avec une grande flexibilité. Elles répondent efficacement aux variations de consommation ce qui leur permet d'accompagner le développement des énergies renouvelables, dont il faut compenser la production en l'absence de soleil ou de vent. Le parc thermique d'EDF contribue ainsi en temps réel à l'équilibre du système électrique.

La centrale thermique de Martigues est située au cœur de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur dans le département des Bouches du Rhône, en bordure de Méditerranée, sur la commune de Martigues et face au quartier des Laurons. Elle s'étend sur une superficie de 42 hectares, et comprend 11 ha de zone biotope pour la préservation de la biodiversité. Elle se situe également à la frontière de la zone industrielle du bassin de Fos, à proximité de Marseille et de l'étang de Berre

La centrale de Martigues a ouvert en 1969. 4 unités de production au fioul, nécessitant chacune une cheminée emblématique du site, ont été en fonctionnement de 1971 à 1974. Les 4 unités ont été progressive-ment arrêtées entre 1984 et 2012. Le Cycle Combiné Gaz (CCG) de Martigues est le premier construit en France par « repowering », c'est-à-dire en utilisant une partie des installations de l'ancienne centrale au fioul, comme la turbine à vapeur. Mise en service entre 2012 et 2013 et située en bordure de Méditerranée, la centrale à Cycle Combiné Gaz (CCG) de Martigues compte 2 unités de production (unités 5 et 6), pour une puissance to-tale de 930 MW, et fonctionne au gaz naturel.

Sur le site du CCG de Martigues, les quatre unités de production au fioul qui ne sont plus en fonction-nement sont en cours de déconstruction : les 6 bacs fiouls, démantelés entre 2017 et l'été 2018, les 4 anciennes cheminées seront abattues aux alentours de 2025. Des expertises techniques sont programmées en 2019 afin de définir précisément le calendrier de déconstruction de ces cheminées (entre 2022 et 2026). La question de l'intégration paysagère se pose aujourd'hui et concerne essentiellement le bloc usine, sans bardage, très visible et encore plus quand les cheminées seront déconstruites. Paysage industriel, le site a su préserver le témoi-gnage de l'activité passée proposant ainsi une programmation complète autour de l'histoire des lieux et de la transition énergétique. Ce nouveau paysage marquera fortement l'évolution industrielle et environnementale du site du CCG de Martigues.
L'ancrage territorial de la centrale est fort depuis plus de 50 ans. Un cycle de concertation est actuelle-ment en cours auprès des acteurs locaux (EDF, élus, riverains) et les acteurs en présence souhaitent donner une seconde vie au patrimoine industriel et agir en industriel responsable, solidaire et en cohérence territoriale.

 

 
 
 
 

Objectif de la mission

Intégration dans le paysage des bâtiments de l'ancienne centrale au fioul en cours de déconstruction, en com-posant un ensemble cohérent qui permet de valoriser le patrimoine industriel du site tout en mettant en valeur sa transformation et sa transition énergétique. Dans un cadre de concertation engagée par EDF, l'objectif est de construire un projet de paysage pour le site de Martigues (la centrale thermique en déconstruction et les cycles combinés gaz en fonctionnement) en vue de la démolition des 4 anciennes cheminées à l'horizon 2025.
 
 
 
 

Calendrier

Septembre 2019 : début de la mission et comité de pilotage 1 (le vendredi 13 septembre à 10h)
Septembre à octobre 2019 : Phase 1 : diagnostic paysager de l'existant
Octobre 2019 : premier comité de pilotage de l'étude
Octobre à novembre 2019 : Phase 2 : proposition de scenarii de transformation paysagère de la centrale, comprenant la déconstruction des 6 bacs fioul et des 4 cheminées, ainsi que la création de nouvelles unités de production au gaz.
Novembre 2019 : comité de pilotage 2
Novembre-Décembre 2019 : Phase 3 : Développement d'une proposition de projet de paysage sur l'évolution de la centrale à horizon 2025.
Janvier 2020 : comité de pilotage 3, rendu de l'étude.
 
 
 
 

Rendus attendus

  • Un rapport d'étude comprenant les différents éléments graphiques pour le projet
  • Un résumé de 4 pages de l'étude
  • Un travail réflexif sur l'apport du paysagiste-concepteur lors de cette missio
 
 
 
 

Profil

  • ayant déjà travaillé ou intéressé par la thématique reliant paysage et transition énergie.
  • sens de l'organisation, autonome, sens du relationnel
 
 
 
 

Candidature

CV, book et lettre de motivation à envoyer avant le 1er juillet 2019 - 10h à

Auréline Doreau,
chef de projet Chaire Paysage et Energie,
a.doreau@ecole-paysage.fr,

Bertrand Folléa,
responsable Chaire Paysage et Energie,
bfollea@gmail.com