Offre d'emploi : Chargé.e de mission au sein de la Chaire Paysage et énergie

15 janvier 2023

 
 

Mission d'étude de cas en recherche-action

Démarche de Paysage sur l’estuaire de La Rance dans les Côtes d'Armor en Bretagne

Présentation de l'environnement professionnel

L'École nationale supérieure de paysage est un établissement d'enseignement supérieur sous tutelle du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation qui forme des paysagistes diplômés d'État. Elle propose une offre complète de formations dans le domaine du paysage, par la voie de la formation initiale et continue.

L'établissement est implanté sur le site historique du Potager du Roi, à Versailles, dont il assure la gestion, la conservation et la valorisation. Il dispose également d'un site de formation à Marseille.

Créée en 2015 à l'École nationale supérieure de paysage, la Chaire Paysage et énergie a pour objet de développer des compétences nouvelles et partagées et de permettre aux acteurs de la transition énergétique et aux professionnels du paysage de travailler ensemble. Elle déploie ses activités sur 4 axes : la formation, la recherche, la création et la capitalisation/diffusion de ses travaux.

Contexte de la mission

L'usine marémotrice de la Rance est exploitée par EDF. Elle a été construite en 1966 sur l'estuaire de la Rance. Elle produit 500 GWh par an, soit l'équivalent de la consommation annuelle de 225 000 hab/an, ce qui représente 12% de l'électricité produite en Bretagne.

L'impact de l'usine marémotrice qui attise le plus de controverses actuellement est celui de la sur-sédimentation de l'estuaire. La sédimentation est un phénomène naturel que l'on observe sur un grand nombre d'estuaires, néanmoins, le fonctionnement de l'usine est accusé d'accentuer le phénomène.

Au-delà de la responsabilité, la question qui se pose (et à laquelle la démarche paysage pourrait répondre en partie) est de comprendre dans quelle mesure l'envasement impacte le territoire autour de la Rance en termes de fonctionnement de l'estuaire, d'usages qui y sont pratiqués et d'évolution paysagère.  

 

Objectif du poste 

Mener une recherche-action par le projet de paysage.

La mission consiste à mobiliser la démarche de paysage pour proposer une perception partagée et convergente du site de l'estuaire : ses caractéristiques, points forts, points faibles, processus d'évolution, orientations et actions possibles.

Description des missions à exercer  

La mission intégrera cinq principes méthodologiques :
- Dialoguer avec les parties prenantes
- Inscrire la réflexion dans un cadre spatial et thématique plus large
- Inscrire la réflexion dans un cadre temporel mieux documenté
- Mettre en évidence des fonctionnements d'estuaires proches
- Imager l'ensemble de la réflexion

Elle se déroulera en trois phases :

Recherches, rencontres et recueil des perceptions : 6 semaines

Animation et mise en évidence des enjeux et orientations possibles : 5 semaines

Formalisation et restitutions : 5 semaines

Résultats attendus

Un rapport et son résumé (4 pages), ainsi que la restitution orale de l'étude. Le rapport détaillera un diagnostic de paysage, les propositions spatiales en découlant, alimentées par des productions graphiques (dessins, photos, esquisses, perspectives, ...), les enseignements. 

Champ relationnel du poste

L'agent pourra se référer à Bertrand Folléa, responsable de la Chaire Paysage et énergie, Émilie Bonnet, chargée de mission pour la Chaire, et Samira Thajul Hussain, gestionnaire financière et administrative.

Un comité de pilotage, composé a minima de EDF et l'ENSP suivra la mission.

Compétences liées au poste

Savoirs 

  • Connaissance des démarches et enjeux de l'action paysagère
  • Connaissance des dispositifs et opérateurs du développement territorial
  • Méthodes d'analyse et de diagnostic
  • Observatoires et systèmes d'informations géographiques, cartographie, topographie
  • Intérêt pour les enjeux de la transition énergétique (sobriété, efficacité, et filières de production des énergies renouvelables) 
Savoir Etre /Savoir-faire
  • Goût du contact et du terrain
  • Autonomie, organisation et adaptabilité
  • Sens du dialogue et de l'écoute
  • Développer une stratégie, analyser, être force de proposition
  • Maîtriser les techniques et les outils de conception (dessins, schémas, photomontages, vidéo...) et de mise en page (In Design, Photoshop, etc.)
  • Travailler et articuler les différentes échelles
  • Exprimer et structurer par écrit ; synthétiser
  • Présenter et soutenir un projet à l'oral
  • Permis B  
Personnes à contacter

Émilie Bonnet, chargée de mission, e.bonnet@ecole-paysage.fr

Pour les questions relatives au contrat : Xavier Foucat, Directeur des Ressources Humaines, x.foucat@ecole-paysage.fr   

Modalités de dépôt des candidatures   

Date de publication : 15 janvier 2023

Date limite de candidature : 15 février 2023

Fournir : lettre de motivation, CV et book (si adapté à votre profil)

À chaire-paysageetenergie@ecole-paysage.fr,

copie recutement@ecole-paysage.fr