Neuf films d’étudiant.e.s au festival « Image de ville »

23 novembre 2022

 
 

Projections à l’Alhambra le 13 octobre 2022

Que peut le cinéma dans la pédagogie de l'architecture, de l'urbanisme et du paysage ? Voici la question qui a réuni, pour la vingtième édition du festival « Image de ville », le 13 octobre dernier à Marseille, des étudiant·e·s de l'école de paysage avec celles et ceux des écoles d'architecture de Marseille et de Versailles, du master Écritures documentaires de l'Université Aix-Marseille et de l'Institut d'urbanisme et d'aménagement régional (IUAR).

 
 
 
 
DSC01449.JPG_siteinternet

Projection des films produits à l'école de paysage, au cinéma l'Alhambra à l'Estaque, le 13 octobre 2022. Photo : Lucinda Groueff.
 
 
 
 

Présentation

Depuis 2010, le festival « Image de ville » propose de rassembler et d'interroger des productions audiovisuelles réalisées dans le cadre d'enseignements qui portent sur l'aménagement de nos villes et de nos territoires. En quoi la pratique filmique participe-t-elle à la production de connaissances et de méthodologies pour réfléchir à la conception et l'évolution d'espaces habités ? Dans la grande salle du cinéma d'art et d'essai l'Alhambra, située dans le quartier de l'Estaque, à Marseille, les projections ont suscité des échanges entre disciplines et ont permis aux élèves de porter un regard renouvelé sur leurs propres productions redécouvertes sur grand écran.

Les sept courts-métrages et les deux créations sonores présentées par l'école de paysage sont issues de pédagogies variées, dispensées au sein des promotions Arts, Paysage, Architecture (APA), Classe préparatoire aux études de paysage (CPEP) et des première et deuxième années de formation au Diplôme d'État de Paysagiste (DEP1 et DEP2). Ces réalisations ont eu pour objectifs d'aiguiser des regards explorateurs à l'affût de micro-événements spatiotemporels qui font lieux, de saisir des pratiques et représentations singulières qui caractérisent certains endroits, d'exprimer une interprétation critique et/ou poétique de perceptions multisensorielles ainsi structurées. Les films des étudiant·e·s de l'école de paysage se sont distingués par leur originalité, l'énonciation habile de préoccupations socio-environnementales, la qualité esthétique des compositions et l'attention portée au travail sonore.

 
 
 
 
DSC01482.JPG_siteinternet

Présentation de leurs réalisations, par les étudiant·e·s de l'école de paysage, devant la salle remplie du cinéma l'Alhambra à l'Estaque, le 13 octobre 2022. Photo : Lucinda Groueff.
 
 
 
 

Films projetés

Films réalisés à l'école de paysage, produits durant l'année scolaire 2021-2022 :

  • La Batarelle Manon Gascoin, Rose Hervé-Gruyer, Sarah Kreder, Arthur Lafrux, Léa Salard, Delphine Tourte, DEP1, 2021, 9' (marche sonore)
  • Caddies dans la ville Lucile Galopin et Ryan Ajanou, CPEP, 2022, 3'50"
  • En apnée Nathanaël Coupé, Hanaa Basri, Raphaëlle Hubert, Élise Le Floch, Éloïse Masseglia, APA, 2021, 8'16"
  • La Verrerie Julia Debos, Roberto Dell'Orco, Adriano Duarte, Azilis Groo, Théo Lambert, Émilie Murat, Moe Muramatsu, Pénélope Thoumine, DEP1, 2020, 11'05" (marche sonore)
  • Petrichor Héléna Dominique, DEP2, 2022, 1'43"
  • Rythmique incontrôlable Alice Foulon, DEP2, 2022, 1'59"
  • Le précieux Valentine Lecrenay, DEP1, 2022, 2'52"
  • Matrice Providence Roche, DEP1, 2022, 3'10"
  • Torpeur d'un seigle qui tombe à l'eau Alice Migeon, DEP1, 2022, 4'16"
 
 
 
 

Remerciements

Festival « Image de ville » : Luc Joulé, Vincent Gaudin, Colette Youinou ; cinéma l'Alhambra : Axelle Bergdolt, Louis Guery

École nationale supérieure de paysage : Cécile Dauchez, Lucinda Groueff, Françoise Crémel

Université Aix-Marseille master Écritures documentaires : Jean-Michel Perez Albano

ENSAM École d'architecture de Marseille : Delphine Monrozies, Mariusz Grygielewicz et la directrice, Hélène Corset Maillard

ENSAV École d'architecture de Versailles : Jacques Vincent, Gilles Paté

IUAR Institut d'urbanisme et d'aménagement régional : Marta Stalla