Les différents cursus accessibles en DEP2

27 septembre 2019

 
 
Cursus
Photo : Didier Plowy

La 1ère année de la formation menant au Diplôme d’Etat de Paysagiste (DEP) de l’École nationale supérieure de paysage se déroule sur le site de Versailles de l’établissement. À partir de la 2ème année, les étudiants peuvent :
 
  • poursuivre leur formation sur le site de Versailles ;
  • poursuivre leur formation sur le site de Marseille ;
  • choisir le parcours européen EMiLA : sur les quatre semestres du DEP2 et du DEP3, les étudiants inscrits dans le parcours EMiLA suivent deux semestres de formation dans deux établissements partenaires situés à Hanovre, Edimbourg, Amsterdam ou Barcelone ;
  • choisir la voie de l’apprentissage. 

A Versailles
 
Les 2ème et 3ème années du DEP s’organisent dans la continuité de l’enseignement dispensé en 1ère année. Elles permettent de maîtriser la conception d'un projet en approfondissant les concepts, les méthodes, les démarches et les savoirs fondamentaux, tout en développant une pensée critique relative aux questions propres au paysage. Au terme de la 2ème année, l'expérience de la pluridisciplinarité est acquise de façon à construire une pensée spatiale la plus décloisonnée possible qui voisine en cela la pensée des professionnels. En 3ème année, l'étudiant perfectionne sa maîtrise du projet de paysage en se rapprochant des acteurs de l'aménagement. Un dialogue direct en arts plastiques avec des artistes, des musiciens, des chorégraphes et des cinéastes, en écologie avec des forestiers, en construction avec des maîtres d'ouvrage, en sciences humaines avec des acteurs locaux, élus, aménageurs et usagers est mis en œuvre. L'instauration de ce dialogue, médiatisé par les formateurs, s'accompagne d'une initiation aux démarches de la recherche centrée sur l'analyse des pratiques paysagistes, replacées dans leur contexte historique et philosophique. La production d'un mémoire permet à chacun de réfléchir aux "postures" du paysagiste et/ou de s'initier aux méthodes et aux résultats de la recherche en paysage.

A Marseille
 
Le site de Marseille propose une formation au cœur du paysage méditerranéen. Par sa situation privilégiée au cœur de la ville, le site de l’ENSP est un laboratoire prospectif complexe des territoires de demain en Méditerranée. Ce laboratoire est ancré dans son territoire par un réseau dense de partenaires. Il se construit autour de trois grands observatoires structurants dans la pédagogie de projet : 
 
  • un observatoire mondial de la biodiversité : 10% de la biodiversité mondiale se concentre sur 1,5% du territoire mondial, le pourtour méditerranéen ; le site de Marseille est un lieu privilégié d’apprentissage des spécificités, notamment botaniques, liées au climat méditerranéen ;
  • un observatoire du réchauffement climatique : les problématiques du réchauffement climatique, des risques qui en découlent et de la sécurité liée à ces risques, sont au cœur de nombreux ateliers menés à Marseille et dans sa région ; le projet permet d’amener des visions à long terme et d’engager, dès aujourd’hui, les directions d’une transition des paysages ;
  • un observatoire des villes en crise : Marseille est un point chaud de civilisations, de transformations physiques, métaphoriques et politiques ; entre mer et collines, noyaux villageois et métropole, quartiers pavillonnaires et grands ensembles, mythes et réalités, actualité brûlante et histoire multiséculaire, la métropole est un terrain de jeu merveilleux pour inventer, construire, imaginer (…) la ville de demain !
 


EMiLA
 
L’European Master in Landscape Architecture (EMiLA) propose aux étudiants un programme pédagogique spécialement conçu pour répondre aux enjeux actuels de transformation des paysages européens, programme pendant lequel une mobilité entre l’établissement d’origine et deux institutions partenaires est prévue sur les deux années de la formation. EMiLA réunit en effet cinq écoles et universités européennes en architecture du paysage de renommée internationale : l’École nationale supérieure de paysage, la Leibniz Universität Hannover Fakultät für Landschaft, la Edinburgh School of Architecture and Landscape Architecture, l’Academie Van Bouwkunst Amsterdam et la Escola Tecnica Superior d’Arquitectura de Barcelona. Les étudiants bénéficient à la fois d’un programme pédagogique commun conçu à l'échelle européenne et des complémentarités entre les institutions choisies.

 
Pour en savoir plus : www.emila.eu


Apprentissage
 
L’apprentissage est une voie de formation à part entière qui permet de préparer le Diplôme d’Etat de paysagiste avec une alternance de périodes en entre¬prise et de périodes de formation. Le cursus paysagiste par apprentis¬sage a été créé en 2010 à l’École nationale supérieure de paysage en collaboration avec le Centre de For¬mation d’Apprentis des Sciences et Technologies du Vivant (CFA SEV). L’obtention d’un diplôme en appren¬tissage offre les mêmes possibilités de poursuite d’études et les mêmes débouchés que celle d’un diplôme classique, avec toutefois une expé¬rience cumulée intéressante en entreprise qui fa¬vorise l’insertion professionnelle.