Les Carnets du paysage à la librairie Volume - Paris 3e - Rencontre autour des Carnets du paysage n° 33 PAYSAGES EN COMMUN

 
 

Mardi 05 juin 2018 à 19h30


Avec Jean-Marc BESSE, Gilles TIBERGHIEN et l'équipe des Carnets du paysage.

Un débat important se développe aujourd'hui, dans beaucoup de domaines, au sujet de la définition des biens communs et de ce qu'on appelle également le commun. Les questions qui se posent sont celles de la défense et de l'organisation collective de la gestion des ressources communes (les biens communs). Et de même, sur un plan plus directement politique, se posent les questions de l'auto-institution et de l'autogouvernement des collectifs, autrement dit de la démocratie radicale (le commun).
En quoi les débats sur les biens communs concernent-ils les paysages et en quoi peuvent-ils enrichir la réflexion sur les paysages et leur fabrication ? En quoi les paysages peuvent-ils, symétriquement, contribuer à éclairer ces débats ? Que peuvent-ils y apporter de façon spécifique ? Telles sont les questions que le numéro 33 des Carnets du paysage entend parcourir.
Une première réponse pourrait être la suivante : c'est, précisément, parce que les paysages sont des ressources communes, et parce qu'ils répondent à des besoins humains généraux, sociaux et psychologiques, que les paysages peuvent être considérés comme des biens communs, comme des ressources communes pour les humains.
Les paysagistes, les architectes et plus généralement les acteurs de la transformation et de la fabrication des paysages, sont eux-mêmes confrontés dans leur pratique à la question des besoins humains auxquels répondent les espaces et les paysages qu'ils contribuent à transformer, voire à fabriquer. C'est une question éminemment politique, qui renvoie au sens et à l'horizon politique de leur action, et des moyens techniques et humains qu'ils mobilisent pour atteindre leurs objectifs. Plus explicitement encore : ils sont confrontés en permanence aux attentes contradictoires des populations, des acteurs politiques, et du marché. Ils doivent affronter ces diverses attentes, et les prendre en considération. Ils font partie des situations paysagères dans lesquelles ils interviennent.
Il paraît donc nécessaire, à titre exploratoire, d'engager et de développer l'enquête, y compris sur un plan conceptuel, au sujet des relations entre le paysage et la problématique des communs. C'est ce à quoi s'efforcent Les Carnets du paysage.

____________

 
 
 
 
Librairie VOLUME
47, rue Notre-Dame de Nazareth - Paris 3e
M° République / Temple / Arts & métiers / Strasbourg-Saint-Denis
 
 
 
 


 
 
 
 
Carnets paysage 33