La Fondation Eve Marre, un soutien aux jeunes paysagistes

25 août 2021

 
 

Témoignage de trois lauréats

Créée en 2017 sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Eve Marre soutient chaque année des projets d’étudiants et de jeunes diplômés dans les domaines de l’architecture et du paysage. Trois lauréats issus de l’École nationale supérieure de paysage partagent leurs expériences respectives.

 
 
 
 
 
 
 
 

« Le paysage, c'est quoi ? » - Thibault Trameson (juin 2020)

À l'occasion de sa dernière année de formation au Diplôme d'État de Paysagiste à l'École nationale supérieure de paysage, Thibault Trameson a eu envie de coucher sur papier sa définition du paysage. Sa motivation première était de parler d'un sujet complexe - à savoir, le paysage - tout en le rendant accessible à un public non initié. Après le dépôt de son projet d'écriture auprès de la Fondation Eve Marre, cette dernière lui a offert le financement pour 200 tirages de son ouvrage Le paysage, c'est quoi ?.

 
 
 
 
1_redimension

Livres Le paysage, c'est quoi ? de Thibault Trameson. Photo : Thibault Trameson

Le paysage, c'est quoi ? définit la complexité du paysage sous ses aspects sensibles, en prenant appui sur des faits et gestes anodins que nous pouvons effectuer au quotidien. Organisé en 8 petits chapitres, le lecteur y suit une personne fictive, de son lever à son coucher, et dont les mouvements traduisent les différentes manifestations de la substance du paysage ainsi que les relations que chacun entretient avec elle. Les croquis introduisant chaque début de chapitre viennent appuyer le rythme de la lecture et contribuent également à illustrer les émotions décrites dans le texte. Ces chapitres aboutissent à une définition qui vise à synthétiser l'ensemble de la réflexion menée.

 « Il est certain que, sans cette aide, je n'aurais jamais avancé une telle somme, et que l'écho produit par mon texte n'aurait pas eu tant d'ampleur. Oui car, une fois les ouvrages reçus, l'effet a été immédiat. Je crois que ma plus grande victoire a été de faire sortir cet écrit hors des murs de l'école. J'ai réussi à toucher un public très large, avec une majorité de personnes non initiées au domaine du paysage. Cette expérience me pousse déjà dans un second projet d'écriture, et cette fois-ci, beaucoup plus ambitieux... Dans tous les cas, elle m'a conforté dans l'idée que le texte, couplé au croquis, demeure un intarissable moyen pour parler de paysage » Thibault Trameson.

 
 
 
 

« Édifices champêtres » - Alexis Campagne (juin 2020)

À l'occasion d'un stage réalisé en mars 2020 dans le cadre de sa 1re année conduisant au Diplôme d'État de Paysagiste à l'École nationale supérieure de paysage, Alexis Campagne s'est intéressé aux cabanes lithiques, souvent bâties en pierres schisteuses, parfois rafistolées avec des matériaux plus contemporains. Le but de son projet était de partir à leur rencontre afin de questionner le rôle et l'usage aujourd'hui de ces anciennes bergeries qu'il a renommées « édifices champêtres. » En juin 2020, la Fondation Eve Marre lui attribue une bourse de 1 500 € ce qui lui permet de financer ses recherches, ses arpentages ainsi qu'un projet photographique qui trouve son origine dans le Conflent, région naturelle et historique des Pyrénées-Orientales.

 
 
 
 
91060023

Photographie d'une cabane. Photo : Alexis Campagne
 
 
 
 
Bagn__res_de_Bigorre__65_

Cabane à Bagnère-de-Bigorre. Photo : Alexis Campagne
 
 
 
 

« Je suis très fier d'avoir décroché la bourse de la Fondation Eve Marre car elle m'a permis de mener, en pleine autonomie financière, un projet de A à Z. J'ai pu développer et parfaire des connaissances et découvrir des territoires jusque là inconnus, tout comme leur culture associée. La publication dans la presse quotidienne régionale d'un article (Le Progrès, à Lyon) a permis à la municipalité de St Romain du Mont d'Or de découvrir mon travail, ce qui l'a poussée à vouloir accueillir l'exposition photographique d'ici la fin de l'année. » Alexis Campagne

 
 
 
 

« Slovénie/France à pied pour habiter. Comment représenter une errance qui a suscité les sens ? » - Margaux Fouquet (juillet 2019)

Originaire de Saint-Étienne, Margaux Fouquet a intégré l'École nationale supérieure de paysage en 2017. Au cours de sa formation, elle se pose une question existentielle : « est-ce que j'habite réellement la Terre ? », de là s'ensuit une aventure à pied, par l'Italie du nord d'une durée de 28 jours, dans le but selon elle d'« habiter et dessiner un monde à l'interface entre sa peau et la Terre : le paysage.» La fondation Eve Marre, en 2019, contribue à hauteur de 2000 € pour le financement du matériel de randonnée, de l'impression d'un carnet chinois sur papier d'art Infuser 46°5N12°54E - 45°48N8°15E, ainsi que d'une exposition présentée à Versailles en novembre de la même année. En 2020, une extension de bourse est accordée à Margaux Fouquet pour la parution à 100 exemplaires du livre « Infuser 46°5N12°54E - 45°48N8°15E » aux éditions pigments.

 
 
 
 
5__redimension

Exposition, Versailles 2019. Photo : Margaux Fouquet
 
 
 
 
3_redimension

Livre Infuser 46°5N12°54E - 45°48N8°15E, 2ème édition, 2020. Photo : Margaux Fouquet
 
 
 
 

« Depuis ce monde bricolé, l’aventure s’est déclinée, elle a donné vie à mon sujet de mémoire ; la figure du monstre comme outil dialectique pour parler paysage à l’heure d’une société à bascule. Cette approche a elle-même insufflé une dimension et méthodologie très particulière à ma manière de faire projet de paysage, notamment pour mon projet de fin d’études effectué sur la ville de Rive-de-Gier. Les deux éditions de « Infuser » furent aussi une très belle suite de cette aventure qui continue de vivre dans d’autres mains que les miennes. Pour poursuivre la vente des livres, j’attends justement une réponse pour participer au festival des carnets de voyage se tenant à Clermont Ferrand en novembre 2023. » Margaux Fouquet

 
 
 
 

La Fondation Eve Marre

La Fondation Eve Marre attribue chaque année des bourses à des jeunes porteurs de projets, issus de deux grandes écoles, l'École nationale supérieure de paysage et l'École nationale supérieure d'Architecture de Lyon (ENSAL) en mémoire à Eve Marre, ancienne étudiante de ces deux écoles, décédée tragiquement en 2009.

L'attribution de ces bourses s'effectue à la suite d'une candidature à l'appel à projets lancé chaque automne. Elle a vocation à aider les jeunes talents à réaliser leurs projets et à contribuer à bâtir leur avenir, tout en partageant des valeurs de mémoire, de transmission et de savoir-faire.

Examinées par un comité de sélection composé de représentants des étudiants, des enseignants, des personnels administratifs et de la direction, les candidatures sont retenues selon trois critères :

  • La pertinence du projet: son intérêt pour le paysage et l'écologie.
  • La viabilité du projet: sa faisabilité technique et financière.
  • La durabilité du projet: son inscription dans la durée.