L'ENSP recrute un professeur en écologie, gestion des milieux et projet de paysage

10 février 2014

 
 

Ministère de l’Agriculture - Décret n° 92-171 du 21 février 1992 (CNECA 2)
Poste à pourvoir au 1er septembre 2014
Date limite de retrait des dossiers de candidature fixée au jeudi 6 mars 2014 à 17h
Date limite de dépôt des candidatures fixée au vendredi 7 mars 2014 à 17h (le cachet de la poste faisant foi)

 
 
 
 

Présentation de l'École

L'ENSP, sous la tutelle du ministère de l'Agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, forme chaque année 70 paysagistes DPLG (diplômés par le gouvernement). Les professionnels issus de cette formation travaillent sur des thématiques de paysage contemporain en milieu urbain, suburbain et rural à toutes les échelles de territoire. L'école recrute sur concours au niveau Bac + 2 des étudiants d'origines très diverses (filières scientifiques, littéraires, artistiques), sélectionnés notamment sur leur capacité à appréhender les questions spatiales. L'école emploie 32 enseignants permanents : enseignants-chercheurs titulaires, contractuels État ou école, ingénieurs de recherche. La contribution forte de professionnels et spécialistes est une des singularités de l'ENSP. Des praticiens participent à la pédagogie, reflétant la richesse d'intervention d'un « architecte-paysagiste ».

Une spécificité forte de l'ENSP est l'enseignement du projet de paysage en atelier, apprentissage qu'alimentent quatre grands champs disciplinaires : l'écologie, les techniques, les enseignements artistiques et les sciences humaines et sociales.

En complément, l'ENSP propose d'autres formations :

  • un certificat d'études supérieures de paysage (CESP),
  • des masters 2 professionnels et de recherche,
  • une formation doctorale au sein de l'École doctorale ABIES (AgroParisTech)
  • et des formations continues en paysage, en conception de jardins, en jardinage.
Outre une dizaine d'accords Erasmus et certains accords bilatéraux hors Europe, l'ENSP coordonne le programme de Master Européen EMiLA (European Master in Landscape Architecture).
 
 
 
 

Cadre d'exercice professionnel

Le LAREP, laboratoire de recherche de l'ENSP

Le laboratoire de recherche de l'École nationale supérieure de paysage (LAREP) est une Unité propre labellisée par la DGER du ministère de l'Agriculture. Il offre une configuration originale du fait qu'il met en contact divers acteurs du champ du paysage, amenés à partager des préoccupations de recherche communes (enseignants-chercheurs, paysagistes, ingénieurs, doctorants, et étudiants avancés). Il établit entre eux un dialogue susceptible d'enrichir la connaissance générale sur le paysage et le projet de paysage. Ses axes de recherche s'organisent autour des thèmes suivants : savoirs et pratiques du projet de paysage, gouvernance territoriale et politiques publiques de paysage. Pour une présentation détaillée de la formation et de la recherche :
 
 
 
 
 

Le département d'écologie

Parmi les métiers de la conception et de la création d’espaces, le paysagiste se distingue par l’attention qu’il porte au milieu vivant, à la fois comme matrice mais également comme élément d’intention et de création.

Le département d’écologie met en œuvre une écologie du projet qui privilégie l'approche transversale, l’observation et l’aller-retour entre le fait local et les systèmes à vaste échelle. Deux grandes missions d'enseignement lui sont confiées : la lecture de l’espace à travers la mobilisation de très nombreux champs (botanique, écologie fonctionnelle, géomorphologie, pédologie...) et le « génie paysager » qui emprunte à d’autres ingénieries (agronomie, horticulture, foresterie, génie écologique) chaque fois réinterrogées à l’aune de leur emploi paysager.

L’enseignement donne une place fondamentale aux mises en situations sur le terrain (analyse de sites à différentes échelles, rencontre d’acteurs, conception et réalisation de chantiers, pratique du jardinage), développant une pédagogie inductive et une pensée pratique au service du projet.
 
 
 
 

Descriptif du poste

Activités de recherche

Le professeur recruté sera invité à proposer des thématiques de recherche qui s'intègrent aux axes de recherche du LAREP. Il contribuera à l'animation scientifique d'une recherche sur les paysages contemporains dans une perspective interdisciplinaire articulant la compréhension du fonctionnement des milieux et de leur gestion avec des processus de conception : montage et coordination de programmes de recherche associant enseignants-chercheurs et paysagistesconcepteurs. En lien avec la réflexion pédagogique développée par le département d'écologie, le professeur recruté sera encouragé à développer une recherche-action associée à l'enseignement. Il devra renforcer l'encadrement doctoral en suscitant et dirigeant des thèses.
 
 
 
 

Activités d’enseignement

L'enseignement de l'écologie développé à l'ENSP constitue un acquis incontestable que le professeur recruté devra prendre en compte. Ce professeur sera plus particulièrement sollicité sur la compréhension du fonctionnement des habitats, des systèmes écologiques et des dynamiques de transformation spatiales et temporelles des milieux. Sont attendus des cours et TD en lien avec l'enseignement de projet en atelier, ainsi que des sorties de terrain. Le professeur recruté encadrera également des mémoires de niveau M2 et des Travaux personnels de fin d'études (niveau postmaster). Il participera à l'organisation pédagogique du cursus de formation.
 
 
 
 

Localisation du poste

Versailles.
 
 
 
 

Titres et diplômes

Le candidat devra être titulaire d'une thèse de doctorat et d'une habilitation à diriger des recherches en sciences du paysage, sciences agronomiques, biogéographie ou écologie.

L'avis d'ouverture du concours, la date et les modalités de dépôt des candidatures seront précisées par arrêté du Ministère chargé de l'agriculture au début de l'année 2014 ; les informations (et exemplaire du dossier à produire) seront publiées sur le site web de l'ENSP.
Tout poste ouvert au concours est également susceptible d'être pourvu par voie de mobilité.

Pour mémoire, Le concours de professeur comporte trois épreuves :
  • Appréciation par le jury des titres, travaux et services des candidats en fonction de l'emploi à pourvoir. À cet effet, chaque candidat fournit au jury un dossier analysant notamment ses activités professionnelles, publiques ou privées :
  • activités d'enseignement et réalisations pédagogiques ;
  • travaux scientifiques ;
  • activités de développement ;
  • activités collectives au bénéfice de la communauté scientifique et du service public ;
  • activités de coopération technique et scientifique internationale ;
  • autres activités.
Pour chaque candidat, au moins un membre du jury est chargé par le président de préparer un rapport écrit et de le présenter au jury. Le jury délibère sur ces dossiers hors la présence des candidats. Il engage ensuite avec chacun une discussion sur ses travaux et services qui ne doit pas excéder une heure.
L'analyse des travaux et des activités spécifie notamment les objectifs poursuivis, les difficultés rencontrées, les méthodes et sources utilisées ainsi que les solutions et les résultats obtenus.
  • Afin d'évaluer les aptitudes pédagogiques des candidats, présentation d'une leçon après vingt-quatre heures de préparation libre sur un sujet choisi dans le programme d'enseignement de la discipline concernée. Le titre de la leçon est le même pour tous les candidats à un concours.
La durée de la leçon est fixée par le président du jury ; elle doit être la même pour tous les candidats à un concours et ne peut excéder une heure.
  • Présentation d'un programme d'enseignement et de recherche suivie d'une discussion avec le jury. À cet effet, chaque candidat fournit au jury un mémoire écrit. La durée totale de l'épreuve ne doit pas excéder une heure. Le temps consacré à la présentation ne doit pas être supérieur à quarante-cinq minutes.

 
 
 
 

Renseignements sur le poste

M. Vincent  Piveteau

Directeur de l'ENSP Versailles-Marseille

Mme Audrey  Marco

Responsable du département d'écologie à Marseille
 
 
 
 

Les dossiers sont à transmettre à l'adresse suivante :

École nationale supérieure de paysage

Le Potager du Roi
(à l'attention de Monsieur Vincent Piveteau)
Directeur
10 rue du Maréchal Joffre
78000 Versailles

 
 
 
 
ou par voie électronique à :
 
 
 
 

M. Vincent  Piveteau

Directeur de l'École nationale supérieure de paysage
Responsable du Département écologie (intérim)
 
 
 
 
avec copie à :