Jardiner à la Friche la Belle de Mai

21 mai 2021

 
 

Une compréhension du vivant en milieu urbain

Une journée par mois, les étudiants en 2e et 3e années de formation menant au Diplôme d'État de Paysagiste à Marseille jardinent à la Friche la Belle de Mai. Par groupe, ils choisissent un lieu dans la Friche sur lequel ils vont observer, expérimenter et développer leurs propres techniques de jardinage pendant deux ans.
 
 
 
 
FRICHE_030521_3

Vue de la Friche la Belle de Mai, mai 2021. Photo : Véronique Mure
 
 
 
 

La Friche la Belle de Mai

Située dans le 3ème arrondissement de Marseille, la Friche la Belle de Mai est née de l'ancienne usine de la Société d'exploitation industrielle des tabacs et des allumettes (SEITA). Aujourd'hui foyer d'innovation et de création, elle constitue un espace multiforme :

  • c'est un espace de travail pour les 70 structures résidentes ;
  • de diffusion où cohabitent salles de cinéma, de spectacles, de concerts et d'expositions ;
  • de vie où se côtoient différents lieux du quotidien et de la vie sociale tels que restaurant, aire de jeux et de sport, toit-terrasse ou encore jardins partagés.
 
 
 
 
1

Vue axonométrique générale de la Friche la Belle de Mai, disponible sur le site internet de la friche

 
 
 
 

Compte tenu de son projet de fabrication participatif de l'espace urbain, la Friche a développé la végétalisation et le jardinage de ses espaces à travers notamment un partenariat long de 10 ans avec l'École nationale supérieure de paysage. Ainsi, la Friche offre gracieusement ses espaces et des outils pour la pratique du jardinage aux étudiants en formation au Diplôme d'État de Paysagiste.

 
 
 
 
FRICHE_030521_10

Journée de jardinage du 3 mai 2021 à la Friche la Belle de Mai. Photo : Véronique Mure

 
 
 
 

La présence de l'École nationale supérieure de paysage suscite un intérêt croissant de la part des « frichistes » qui résident sur le site. En effet, depuis cette année, le collectif « Friche vert », né à l'initiative des résidents et usagers engagés sur la question du végétal et du développement durable, a entamé une relation avec les étudiants afin de pouvoir s'approprier et s'occuper d'un de leurs jardins durant la saison estivale.

 
 
 
 
FRICHE_030521_5

Journée de jardinage du 3 mai 2021 à la Friche la Belle de Mai. Photo : Véronique Mure

 
 
 
 

Une expérience de la pratique du jardin en milieu urbain

En perpétuel mouvement et encore très marquée par son passé industriel, la Friche constitue un site idéal d'expérimentation de la fabrication de la ville de demain pour les étudiants paysagistes concepteurs. Ils réalisent des jardins dans chaque recoin, dans des fissures, tout comme dans des plates-bandes abandonnées. Les conditions urbaines qu'offre le site, en climat méditerranéen, permettent la compréhension du rapport au vivant en ville et interrogent sur les questions de changement climatique, de biodiversité, de frugalité, d'économie d'eau. Au-delà des pratiques du jardin, la gestion, le partage et les usages d'un jardin sont également au centre de l'apprentissage.

 
 
 
 
jardindelaporteduLevant

Le jardin de la porte du Levant, 2017-2020. Photo : Justine Réjaud et Camille Letodé

 
 
 
 

La pratique du jardinage en continuité sur deux années est essentielle pour entrer en relation sur le temps long avec le vivant. Les étudiants se confrontent aux différentes saisons et à la vie qui prend place ou disparaît dans l'intervalle de leurs temps de présence. Ainsi, la compréhension des rythmes des végétaux, de leur mode de développement, leur rapport au sol, leur résilience, leur vie sociale, les dynamiques naturelles sont les principaux outils du jardinier, avant la plantation, le désherbage, l'arrosage ou la taille. Ils apprennent à ménager plus qu'à aménager.

 
 
 
 
4

Pause jardin à la Villa 2013, 2017-2018. Production : Marie-Laure, Nakita et Jiajing Sun

 
 
 
 

Encadré par deux enseignants de l'école, Véronique Mure et Guillaume Morel-Chevillé, chaque groupe d'étudiants investit un espace au sein de la Friche sur lequel il réalise un jardin. Cette année, sept lieux ont été investis par les étudiants : Une goutte de soleil, Le jardin des (h)auteurs, Sous la férule, Patio théâtre, La garderie, 3457 brouettes, Le jardin novice. 

 
 
 
 
4_bis

Plan des jardins de l'année 2021. Production : Clara Lehmann
 
 
 
 

Au terme de leur parcours, les étudiants présentent leurs jardins aux enseignants et aux « frichistes », résidents du site et retracent leur production de deux ans au sein d'un livret. La présentation des jardins aura lieu le 31 mai prochain. Les jardins seront visibles toute l'année en fonction des horaires d'ouverture de la Friche la Belle de Mai.