Transition énergétique : vers des paysages désirables

11 avril 2022

 
 

Innovant et audacieux, le guide méthodologique Transition énergétique : vers des paysages désirables proposé par la Chaire Paysage et énergie de l'École nationale supérieure de paysage aborde, au travers de seize expériences de paysage menées en faveur des énergies renouvelables et de dix enseignements pour les territoires, la manière de concrétiser plus efficacement la transition énergétique et écologique. 

 
 
 
 
Image_couverture_siteinternet2

Couverture du guide Transition énergétique : vers des paysages désirables, proposée par la Chaire paysage et énergie, sous la direction de Bertrand Folléa, directeur de la Chaire.
 
 
 
 

Avant-propos

Certes les objectifs fixés par l'État en matière de transition énergétique sont clairs.
Certes les collectivités les reprennent et les déclinent dans leurs documents de planification.
Certes les Français, lorsqu'on les sonde, apparaissent largement favorables à cette transition, et notamment au développement des énergies renouvelables.
Et pourtant ...

Pourtant, sur le terrain, de nombreux conflits se font jour depuis plus de vingt ans entre les pour et les contre, voire entre les pro et les anti. Les éoliennes au premier chef, mais aussi les panneaux photovoltaïques, les méthaniseurs, la biomasse des bocages, les barrages hydroélectriques, les lignes et les postes électriques, soulèvent presque partout des oppositions au fil de leur développement.

N'y aurait-il pas un problème de méthode ?

Comment concrétiser plus efficacement la transition énergétique et écologique ?

En la rendant désirable ! propose la démarche de paysage.

Longtemps pratiquée à bas bruit par les paysagistes concepteurs, promue par une petite branche du Ministère de l'écologie et conduite par quelques collectivités et développeurs convaincus, cette méthode se pose en alternative à la démarche aménagiste héritée du XXe siècle. En matière d'énergie, elle reste encore expérimentale et rare. Cet ouvrage met en lumière seize expériences vécues dans les territoires à travers la France. Certaines concernent un type d'énergie renouvelable : éolien, photovoltaïque, biomasse, méthanisation, microhydroélectricité, ... D'autres sont plus globales et développent le mix énergétique. D'autres enfin abordent la sobriété. Elles représentent des situations paysagères dans leur diversité et réparties dans l'hexagone. On trouvera ainsi des cas en milieu « naturel » (montagne, forêt), y compris en site patrimonialisé ; des exemples en milieu urbain ; d'autres en milieu rural ; d'autres enfin en reconversion (friches). L'ouvrage fait la part belle au récit de la mise en place du projet énergie/paysage, depuis les prémisses et préparatifs jusqu'aux suivis de gestion et aux prolongements, en passant par les temps de conception et concertation, ainsi que de réalisation. Les acteurs et les outils font l'objet d'une attention particulière, car la démarche de paysage n'étant pas institutionnalisée (elle n'entre pas dans les obligations réglementaires), c'est à travers des initiatives locales spécifiques qu'on peut la déceler.

Toutes ces expériences ont fait l'objet d'une démarche qui n'a pas réduit le paysage à une toile de fond inconsistante, ni à une carte postale figée pour l'éternité, ni à une décoration végétale alibi. Au contraire, toutes ont vu le paysage comme un projet désirable et essentiel, que la transition énergétique, et plus globalement écologique, doit contribuer à façonner. Le guide explique les principes de la démarche paysagère ainsi mise au jour. Il en tire dix enseignements pour que les acteurs des territoires, élus, techniciens, services de l'État, développeurs énergéticiens et professionnels de l'aménagement, s'emparent de cette méthode et la mettent en application.

Bertrand Folléa

 
 
 
 

La Chaire Paysage et énergie

La Chaire Paysage et énergie créée par l'École nationale supérieure de paysage et le Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie en 2015 a pour objet de développer la formation, la recherche, la création et l'information sur le paysage et l'énergie.

Bertrand Folléa dirige la Chaire Paysage et énergie à l'École nationale supérieure de paysage depuis sa création en 2015. Il co-dirige l'agence Folléa-Gautier paysagistes urbanistes et est professeur associé à l'INSA Centre Val-de-Loire (École de la nature et du paysage de Blois). Il est paysagiste-conseil de l'État depuis 1994 et a été paysagiste-conseil du ministère de la Culture, auprès de la Direction de l'architecture et du patrimoine. Il a reçu le Grand prix national du paysage en 2016. Son essai, L'Archipel des métamorphoses, La transition par le paysage, a paru aux éditions Parenthèses en 2019.

Le présent guide Transition énergétique : vers des paysages désirables est une des trois publications de capitalisations d'expériences sur 2021-2022, avec :

  • Paysages et énergies : une mise en perspective historique, de Sylvain Allemand, paru aux éditions Hermann en 2021,
  • Imagier Paysage et énergie, à paraître au printemps 2022.
 
 
 
 

Partenaires et membres de la Chaire paysage et énergie

logos-partenaires