Exposition au Palais Brongniart (Paris) pour le forum mondial "Convergences" de Léo Jolly, étudiant jeune diplômé de l'ENSP ayant soutenu son Travail personnel de fin d'études (TPFE) en juillet 2017

 
 

Bolivie, les cuisiniers du désert de sel D'Uyuni. De la vénération à la production, la mondialisation du quinoa s'invite dans les communautés les plus isolées

LUNDI 4 et MARDI 5 SEPTEMBRE 2017
Palais Brongniart - 28 Place de la Bourse - 75002 Paris

 
 
 
 

46% du quinoa consommé est cultivé dans le plus grand désert de sel du monde, en Bolivie. Malgré les conditions extrêmes, les populations ont réussi à créer une vie sur ces terres et inventer une agriculture spécifique au lieu et au climat.

Cependant, en 2006, la mondialisation s'invita chez ces communautés pourtant isolées à l'autre bout du monde. L'attrait mondial pour le quinoa provoqua une métamorphose de leur société et affecta totalement leurs coutumes et leur lien à la terre. La déesse de la terre, la Pachamama, fut de moins en moins vénérée alors qu'elle représentait le pilier de leur civilisation.

Quelles seraient les solutions à ces problèmes ? Comment est-il possible d'agir ? Cette exposition présente trois solutions ; Culinaire, Agricole, Féérique.

Il s'agit ainsi de pointer les enjeux dans ce désert mais surtout les enjeux de manière globale en terme d'alimentation mais surtout d'agriculture dans nos sociétés.
 
 
 
 

Pour plus d'information

www.leojolly.net