EL PERDIDO - Un projet de Patrick Beaulieu avec Alexis Pernet

 
 

LOST CITY, OKLAHOMA, É.U.A.
LUNDI 21 AOÛT 2017

 
 
 
 
EL PERDIDO - Alexis Pernet
 
 
 
 

Depuis Lost City en Oklahoma, Patrick Beaulieu entame le projet EL PERDIDO, une excursion performative, accompagné du géographe et architecte paysagiste Alexis Pernet. Ensemble, ils se lancent à la recherche de lieux qui n'existent pas, dans un parcours panaméricain à bord d'un vieux camping-car Dodge 1977. Constamment et délibérément égarés, ils demanderont aux gens rencontrés sur la route (habitants ou touristes de passage) les indications pour rejoindre des destinations fictives, irréelles. Débutant un jour d'éclipse solaire totale au centre des États-Unis, ils effectueront un parcours d'une durée indéterminée dont la trajectoire sera entièrement dictée par les informations provenant de celles et ceux qui voudront bien les guider vers nulle part. En chemin, ces rencontres fortuites contribueront à cumuler un amalgame d'informations (routières, topographiques, toponymiques) et de canulars qui influeront sur le parcours et contribueront à leurs égarements. Un corpus d'œuvres d'art visuel ainsi que le récit du voyage découleront de cette excursion performative fondée sur l'intuition, la rencontre, l'abandon et la perte de repères.

Patrick Beaulieu
est artiste transdisciplinaire. Intrinsèquement liés à la question de la mobilité, ses projets établissent un rapport aux territoires, en abordant de façon empirique la question des frontières géographiques et sociales, mais aussi celles entre la réalité et la fiction. Intéressé par le voyage et son récit, il s'attarde à certains phénomènes insaisissables qui nous entourent (migratoires, météorologiques, spirituels...), et aux forces qui agissent en ceux-ci. Ses projets donnent lieu à un corpus d'oeuvres d'art visuel combinant installations, vidéos, sculptures, photographies, performances, interventions in-situ/in-socius et archives. Depuis une douzaine d'années, son travail s'est forgé lors d'excursions performatives à travers l'Amérique du Nord, l'Europe et l'Asie. Faisant appel à la collaboration d'auteurs, géographes et philosophes, il terminait en 2013 la trilogie d'odyssées transfrontières «VVV» qui consistait à suivre, par voie de terre, la trajectoire aérienne de la migration annuelle des papillons monarques (Vecteur Monarque, 2007), à poursuivre durant 25 jours les vents d'Amérique dans une sorte de navigation continentale (Ventury, 2010) et à s'abandonner au destin et à la chance sur les chemins du hasard (Vegas, 2012). À l'été 2014, il se lançait dans une lente dérive continentale de 25 jours en kayak, sillonnant les méandres qui le menèrent de la source d'une rivière au sud du Québec, jusqu'à l'océan atlantique à l'embouchure du fleuve Hudson à New-York (Méandre). Son travail a été présenté dans divers pays dont notamment dans le cadre d'expositions individuelles aux États-Unis (Pacific Sky Exhibition), au Mexique (Centro de la Imagen et Musée d'Art Contemporain de Morelia), en Belgique (Experimental Intermedia) et à Singapour (Plastique Kinetic Worms art center). Au Canada, ses oeuvres ont entre autres été présentées au Banff New Media Institute, au Musée des beaux-arts de Montréal, à la Art Gallery of Windsor, à la Galerie Leonard & Bina Ellen, au Centre Clark, au Centre d'exposition CIRCA, au Musée de Lachine, à la Galerie des Arts Visuels de l'Université Laval, au Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke et ponctuellement depuis 2006 à la Galerie Art Mûr qui le représente à Montréal et à Leipzig. Ses œuvres se retrouvent dans des collections publiques et privées au Canada, aux États-Unis, en France et au Mexique. Il inscrit son travail dans l'espace public autant sous la forme d'interventions performatives et relationnelles, que sous la forme d'œuvres permanentes intégrées à l'architecture et à l'environnement.

Alexis Pernet
est géographe et architecte-paysagiste. Diplômé de l'école des Beaux-Arts de Bordeaux (1996), puis de l'École nationale supérieure du paysage de Versailles (2000), il soutient un doctorat de géographie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en 2011. Sa thèse, Le grand paysage en projet, histoire, critique, expérience, est éditée par les éditions MétisPresses de Genève en 2014. Il est aujourd'hui Maître de conférences à l'école du paysage de Versailles, membre de son laboratoire de recherche (Larep), et du comité de rédaction de la revue Les Carnets du paysage coédités par les éditions Actes Sud et ENSPV. Il développe des outils de projet qui réarticulent les pratiques des institutions à l'expérience paysagère. Il est l'un des fondateurs du réseau académique Espace rural & projet spatial, qui explore cette problématique au travers de colloques internationaux annuels. Il termine actuellement un plan de paysage sur un site de 18000 ha situé dans le Marais poitevin, après avoir longtemps travaillé sur les espaces de moyenne montagne du centre de la France. Un point de méthode commun à l'ensemble de ses travaux consiste à habiter les sites sur lesquels il est engagé, développant des relations de long terme avec ses acteurs et habitants. En contrepoint, il développe des projets liés à l'expérience du paysage, à la traversée des territoires, élaborant ses récits à partir du dessin et de l'écriture. Il rencontre l'artiste Patrick Beaulieu en 2007 au Centre d'artiste Est-Nord-Est, lors de l'événement Histoires de paysages (commissaire Franck Michel). En 2010, il l'accompagne dans le projet Ventury, une odyssée transfrontière à la poursuite des vents d'Amérique, puis à travers la publication du livre VVV, Trois odyssées transfrontières , un livre de Patrick Beaulieu et Daniel Canty aux Éditions du passage de Montréal (2015). Cheminant avec Patrick Beaulieu en France, au Canada ou aux États-Unis, il donnera plusieurs textes de réflexion critique sur le paysage à partir de sa pratique d'artiste en arts visuels et de voyageur (Frac Alsace/Langage Plus en 2009, revue Criticat de Paris en 2013, revue ESSE de Montréal en 2016). Ces textes, auxquels s'ajoutent des fragments inédits de journal, constituent le matériau possible d'un livre à venir, nourris de nombreuses lectures et enquêtes sur les paysages d'Amérique du nord.

EL PERDIDO

un projet de Patrick Beaulieu
avec Alexis Pernet


Collaboration artistique : Dauphin Vincent et Estela López Solís
Design du logo : FEED
Traduction : Jo-Anne Balcaen
Collaboration : Bethany Springer, Jack Ryan et John Fredy Rivas

Le projet EL PERDIDO s'inscrit dans la continuité d'une série d'excursions performatives de Patrick Beaulieu intitulée Nulle Part qu'il effectua à l'été 2016 avec la participation de l'auteure Thuy Aurélie Nguyen et de Luc Loignon dans le cadre de la 34ème édition du Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul. La version intégrale du texte de Thuy Aurélie Nguyen relatant son expérience dans ce contexte est disponible sur le site patrickbeaulieu.ca

 
 
 
 
« Patrick gare le El Perdido et nous poursuivons à pied. Un amoncellement de panneaux fléchés entassés les uns sur les autres fait rêver mon ami: Saint-Hilarion, Saint-Aimé-des-Lacs, Clermont, Sapin d'Or. Comme si toutes les directions possibles débutaient à cet endroit. C'est peut-être là que nous allons commencer à nous perdre. La chaleur est accablante. Les mouches tournent autour de nous. Je voile ma tête avec un foulard de coton froissé pour m'abriter du soleil et éloigner les mouches. Le silence s'installe. Il n'est pas besoin de parler pour nous comprendre. Nous savons que nous sommes en route. «Venus d'une mer de mystère / Vers une mer inconnue nous allons / Et entre les deux mystères / Règne la grave énigme » écrit Machado. Nous entrons dans un autre espace-temps.»
- Extrait de Ange de Thuy Aurélie Nguyen

EL PERDIDO est réalisé grâce au soutien du Conseil des Arts et des Lettres du Québec et de plusieurs mécaniciens d'Amérique. Patrick Beaulieu remercie Bethany Springer et l'équipe du UARK Sculpture Studio de l'Université d'Arkansas ainsi que Jack Ryan pour leur généreuse collaboration au projet.


ENGLISH

From Lost City, Oklahoma, Patrick Beaulieu will embark on his latest project, EL PERDIDO, a performative excursion, accompanied by the geographer and landscape architect Alexis Pernet. Travelling on board a 1977 Dodge camper van, they will set off on a Pan-American journey in search of fictional, imaginary, or non-existent places. Continuously and deliberately lost, their trajectory will be entirely dictated by the locals and tourists they will meet on the road who are willing to guide them to nowhere. Along the way, these fortuitous encounters will culminate in an amalgam of information (routes, topography, place names) and hoaxes that will guide their journey and influence their wanderings. The project begins today during a total solar eclipse transversing a central pathway across the United States of America. A new series of artworks and writings will emerge from this voyage of indefinite duration based on intuition, encounter, disorientation, and surrender.

Patrick Beaulieu
is a multidisciplinary artist. His projects are intrinsically linked to ideas of mobility, forming a relationship to various territories by empirically addressing the question of geographical and social boundaries, and the boundary between reality and fiction. His interest in the journey and its inherent narrative has led him to focus on some of the elusive phenomena that surround us (migratory, meteorological, spiritual...), and the forces that act upon these. He has produced several bodies of work in the form of installations, videos, sculptures, photography, performances, in-situ/in-socius interventions, and archives. Over the last dozen years, he has built his practice around performative excursions across North America, Europe, and Asia. In 2013, he completed a trilogy of transfrontier odysseys titled VVV, in collaboration with writers, geographers, and philosophers. Together, they followed the migratory path of the monarch butterfly (Vecteur Monarque, 2007); chased the winds across America in a 25-day continental navigation (Ventury, 2010); and surrendered themselves to fate and luck on the roads of chance (Vegas, 2012). In the summer of 2014, Beaulieu embarked on a slow, month-long, meandering drift via kayak down the winding rivers that lead from southern Québec to the Atlantic Ocean, at the mouth of the Hudson River in New York (Meander). His work has been presented in several countries, most notably in solo exhibitions in the United States (Pacific Sky Exhibition); in Mexico (Centro de la Imagen), in Belgium (Experimental Intermedia), in Singapore (Plastique Kinetic Worms Art Centre Kinetic Worms Art Centre), and across Canada, including the Banff New Media Institute, the Montreal Museum of Fine Arts, the Art Gallery of Windsor, the Leonard & Bina Ellen Art Gallery, the Centre Clark, the Centre d'exposition CIRCA, the Musée de Lachine, the Galerie des arts visuels de l'Université Laval, the Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke. Since 2006, he has been represented by Galerie Art Mûr, in both Montréal and Leipzig. His work is included in numerous public and private collections in Canada, the US, France, and Mexico. Beaulieu has also produced many public art projects in the form of performative or relational interventions, or as permanent public art installations within architectural and landscaped environments.

Alexis Pernet
is a geographer and a landscape architect. He has received degrees from the École des Beaux-Arts de Bordeaux (1996), the École nationale supérieure du paysage de Versailles (2000), and holds a PhD in Geography from the Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2011). His thesis, titled Le grand paysage en projet, histoire, critique, expérience, was published by MétisPresses in Geneva in 2014. He is currently a Lecturer at the École du paysage de Versailles, is a member of his research lab (Larep), and is on the editorial committee of the magazine Les Carnets du paysage, co-edited by Actes Sud and ENSPV. He has developed project tools that re-articulate institutional practices with the landscape experience. He is a founding member of Espace rural & projet spatial, an academic network that explores this issue through annual international symposiums. After many years spent working in the mid-range mountainous regions of central France, he is currently completing a landscape plan on an 18,000-hectare site in the Marais Poitevin. As a common methodology used in his projects, Pernet lives on the sites he has been hired to work on, developing long-term relationships with the people who live and work there. As a result, his projects reflect the experience of the landscape, the crossing of these territories, and develop narratives from his writings and drawings. In 2007, he met the artist Patrick Beaulieu at the Centre d'artistes Est-Nord-Est during the event Histoires de paysages, curated by Franck Michel. In 2010, he was invited by Beaulieu to collaborate on Ventury, a transfrontier odyssey trailing American winds, and on the book VVV, Trois odyssées transfrontières, by Patrick Beaulieu and Daniel Canty, published by Éditions du passage in Montréal (2015). Travelling through France, Canada, and the US with Patrick Beaulieu, he has written several critical texts on the nature of landscape as experienced through his travels and through his own visual art practice (Frac Alsace/Langage Plus, 2009; Criticatmagazine, Paris, 2013; ESSE magazine, Montreal, 2016). These texts, along with previously unpublished journal entries, constitute the potential material for a forthcoming book, informed by numerous readings and inquiries on the North American landscape.

EL PERDIDO

a projet by PATRICK BEAULIEU
with ALEXIS PERNET

Artistic collaboration : DAUPHIN VINCENT ET ESTELA LOPEZ SOLIS
Design of the logo : FEED
Translation : JO-ANNE BALCAEN
Collaboration : BETHANY SPRINGER, JACK RYAN ET JOHN FREDY RIVAS

The EL PERDIDO project follows an ongoing series of performative excursions by Patrick Beaulieu called Nulle Part (nowhere) that took place in the summer of 2016 in collaboration with the author Thuy Aurélie Nguyen and Luc Loignon, as part of the 34th edition of the Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul. Thuy Aurélie Nguyen's complete text, recounting her experience with this project, is available (in French) at patrickbeaulieu.ca

EL PERDIDO is realize with the support of the Conseil des Arts et des Lettres du Québec and several mechanics of America. Patrick Beaulieu want to thank Bethany Springer and the team of the UARK Sculpture Studio at the Arkansas University and Jack Ryan for their generous collaboration in this projet.