Lancement du chantier de l’Institut méditerranéen de la ville et des territoires à Marseille

27 avril 2021

 
 

Un futur pôle d’enseignement supérieur et de recherche en 2023

Issu de la volonté d'un regroupement physique de l'École nationale supérieure de paysage, de l'École nationale supérieure d'architecture de Marseille et de l'Institut d'urbanisme et d'aménagement régional d'Aix-en-Provence, l'Institut méditerranéen de la ville et des territoires (IMVT) sera un lieu unique de formations et de recherche dédié aux disciplines de l'architecture, du paysage, de l'urbanisme et de l'aménagement des territoires. Lancé en avril 2021, son chantier devrait arriver à terme en 2023.

 
 
 
 
Vue extérieure 2

Modélisation par ordinateur du futur bâtiment vu de l'extérieur. Photo : NP2F, Marion Bernard, Point Suprême, Jacques Lucan, Atelier Roberta.
 
 
 
 

Les objectifs du projet

Implanté dans le centre urbain de Marseille, au cœur du quartier Saint-Charles - Porte d'Aix, l'IMVT a été structuré autour d'objectifs partagés par les trois écoles qui sont de :

  • créer des synergies et du dialogue entre les étudiants des trois établissements ;
  • incuber un pôle de recherche de haut niveau composé de quatre laboratoires ;
  • développer des actions communes pour le rayonnement des établissements à l'échelle méditerranéenne et européenne.
 
 
 
 

Les perspectives en images

Conçu et imaginé par une maîtrise d'œuvre regroupant plusieurs cabinets d'architectes (NP2F Architectes, Marion Bernard, Point Suprême, Odile Seyler/Jacques Lucan) et de paysagiste (Atelier Roberta), l'IMVT sera constitué de 9 655 m² de surfaces, dotés de 6 pôles fonctionnels.

 
 
 
 

Accueil-Forum

Cour d'accueil 2

Modalisation par ordinateur de la cour d'accueil. Photo : NP2F, Marion Bernard, Point Suprême, Jacques Lucan, Atelier Roberta.
 
 
 
 

Bibliothèque-Documentation

biblio

Modélisation par ordinateur de la bibliothèque. Photo : NP2F, Marion Bernard, Point Suprême, Jacques Lucan, Atelier Roberta.
 
 
 
 

Vie étudiante-Cafétéria

Echanges

Modélisation par ordinateur d'un niveau dédié à l'échange. Photo: NP2F, Marion Bernard, Point Suprême, Jacques Lucan, Atelier Roberta.
 
 
 
 
Café

Modélisation par ordinateur de la cafétéria. Photo: NP2F, Marion Bernard, Point Suprême, Jacques Lucan, Atelier Roberta.
 
 
 
 

Formations

Amphi2

Modélisation par ordinateur de l'amphi 1. Photo: NP2F, Marion Bernard, Point Suprême, Jacques Lucan, Atelier Roberta.
 
 
 
 

Administration-Enseignant

vie étudiant

Modélisation par ordinateur, services aux étudiants. Photo: NP2F, Marion Bernard, Point Suprême, Jacques Lucan, Atelier Roberta.
 
 
 
 

Recherche-Expérimentation

Recherche expérimentation

Modélisation par ordinateur de la Cour d'expérimentation. Photo : NP2F, Marion Bernard, Point Suprême, Jacques Lucan, Atelier Roberta.
 
 
 
 
Terrasse atelier 2

Modélisation par ordinateur d'une terrasse atelier. Photo: NP2F, Marion Bernard, Point Suprême, Jacques Lucan, Atelier Roberta.
 
 
 
 

Ces installations permettront d'accueillir près de 1 400 étudiants et seront équipées d'espaces de formation, d'expérimentation et de recherche dédiés aux trois écoles et d'espaces communs et partagés.

Dans une logique de revitalisation urbaine, ce bâtiment sera également ouvert aux écoles du quartier dans le cadre des ateliers « un chantier, une école » menés par la Compagnie des rêves urbains en collaboration avec l'association Graines d'archi de l'École nationale supérieure d'architecture de Marseille.

 
 
 
 
Le projet est porté par l'État et les collectivités territoriales.