Atelier « Jardin du futur : une éclosion » 2022

18 juillet 2022

 
 

Du 18 avril au 10 juin 2022, les étudiants en première année de la formation menant au Diplôme d'État de Paysagiste ont, au cours de l'atelier Jardin du futur : une éclosion, réfléchi à la forme de leur désir de jardin. Une série d'exercices leur a été proposée pour découvrir et expérimenter des outils de conception inédits.

 
 
 
 
IMG_2179_siteinternet

Étudiants et étudiantes au travail dans leur atelier, groupe bleu. Photo : Hermeline Carpentier

Sous la direction pédagogique de Françoise Crémel, les étudiants Hermeline Carpentier, Simon Cathelain et Lucinda Groueff ont exploré leur puissance imaginative en concrétisant des expériences matérielles. La couleur explorée dans sa résonance environnementale et ses qualités physique axe l'ensemble des travaux. À l'instar de Bernard Lassus, ambiances et couleurs sont désignées comme des vecteurs conceptuels du monde vivant. L'observation d'une plante choisie au sein du Potager du Roi marque un ancrage d'habitabilité des étudiants sur leur lieu de travail. Le jardin, imaginaire puis concret, se développe dans une forme de liberté prise depuis une sensation corporelle, une respiration, un toucher, des couleurs et de la température. Ainsi, à travers différents media, leurs jardins du futur en germination se sont confrontés aux aléas du temps et à la puissance du vivant.

 
 
 
 
 
 
 
 
Mise en ronde autour du Potager du Roi. Images : Lucinda Groueff
 
 
 
 

Genèse de l'atelier

Au printemps 2022, après deux ans de restrictions sensorielles et d'accès limités aux espaces, les imaginaires se sont restreints et le partage des objets de travail s'est altéré. Pour les étudiants paysagistes, franchir corporellement toutes sortes de portes susceptibles de les surprendre physiquement puis de les projeter hors d'eux-mêmes n'était plus possible. L'atelier 4 ouvre sur le jardin du futur d'une façon forcément neuve par le truchement d'un projet inédit : il se base sur les conditions d'une rencontre avec une plante, hors du langage partagé mais à la recherche d'une vie commune possible.


Du 18 avril au 10 juin, les étudiants ont ainsi réalisé un voyage coloré pour provoquer la rencontre. Ils ont franchi en aveugle des étapes successives qui sont autant de pas chorégraphiques : J'aime faire ça, Mon voisin sourit, Tenir la délicatesse, Un bio OVNI assolit, Mettre l'habit pour sortir, Rendez-vous avec une plante et Récolement. Ils ont été invités à produire une vidéo de cet accès « au monde ». Ensemble, chacun armé d'une couleur, au fil des énoncés, les étudiants ont traversé un gué. Chaque semaine était le temps d'un nouveau colportage, d'une configuration plus aiguë. Les seuils ont été autant de quais qui facilitent les échanges que la chorégraphie pédagogique favorise. Ils ont choisi la meilleure composition possible pour présenter à l'œil qui s'ouvre, à la parole qui sort, au geste qui s'ébauche, un chemin de liberté. Une lucidité aiguisée a permis de choisir comment et dans quelles mesures, dispositions et positionnements étaient compatibles avec un futur incertain. Ils se sont saisi de la question du design comme pilote du comportement des êtres vivants et ont proposé une confrontation par une ambiance construite en respectant le cadre de la couleur imposée.

 
 
 
 

Déroulé de l'atelier

L'instant coloré - mardi 18 avril
Une visite du jardin de Giverny et de l'exposition de peintures de Monet/Rothko introduit l'atelier. Durant la journée, les étudiants mènent des expérimentations photographiques et visuelles qu'ils rassembleront dans une planche composée de manière à produire un effet.

J'aime faire ça - 2 et 3 mai
Cette première séquence en atelier est dédiée à la fabrication d'une courte vidéo pédagogique à travers laquelle chaque étudiant offre à ses camarades son ou ses savoirs-faires et connaissances sur un sujet. Ce "tutoriel" est destiné à enseigner la transmission des gestes.

Mon voisin sourit - 9 et 10 mai
Ces journées sont destinées à mettre le paysage en question à travers l'expérience et les ressentis d'une personne travaillant dans une agence de paysage. Cette séquence permet aux étudiants de découvrir les pratiques, le vécu et l'attache d'une personne à son territoire au travers d'une création sonore.

Un Bio-OVNI assolit - 30 et 11 mai
Durant cette séquence, les étudiants représentent une plante du Potager du Roi, qu'ils ont choisi au début de l'atelier ; en composent à partir d'expérimentations volumétriques et colorées et de l'observation botanique de la plante, une planche unique et expressive afin de construire une interaction entre l'univers coloré et la réalité biologique de la plante.

 
 
 
 
IMG_7330.HEIC_siteinternet
 
 
 
 
IMG_7314.HEIC_siteinternet
 
 
 
 

Mettre l'habit pour sortir - 7 et 8 juin
À l'occasion de cette séquence, les étudiants entament la production d'une vidéo durant laquelle ils établissent une relation avec la plante choisie et la matérialisent par le biais de divers effets en affirmant une posture et en s'appropriant un univers. Ils doivent notamment fabriquer un volume habitable et transportable de l'univers de leur jardin du futur, s'en vêtir ou revêtir puis se poser comme maquette vivante dans un jardin.

 
 
 
 
 
 
 
 

Transformation des intentions du Bio-OVNI vers la conception d’un habit qui accentue les conditions de rencontre avec la plante acolyte. Photos : Hermeline Carpentier

Rendez-vous avec une plante - 9 juin
Cette dernière séquence constitue la finalisation des vidéos et leur présentation. Dans leur version finale, les vidéos des étudiants intègrent leur vision et intentions pour leur jardin du futur et proposent une nouvelle atmosphère et un nouveau milieu d'acclimatation à la plante élue.

 
 
 
 
Récolement - 10 juin
Un ultime temps est consacré au rassemblement des travaux. Des thématiques communes émergent et impulsent de nouvelles mises en récit par le montage et l'entremêlement des réalisations individuelles. Nous transportant à la rencontre d'un jardin du futur politique, charnel, enchanté, en fabrication perpétuelle et évoquant d'autres mondes, d'autres possibles.
 
 
 
 
 
 
 
 
Jardin du futur politique. Images promotion DEP1 2021-2022, montage : Providence Roche, Lindsay Zecchini-Sissoko, Tommy Gallo
 
 
 
 

Plus d'images



IMG_2022_siteinternet


Rendufinal_siteinternet


AT42022_siteinternet


IMG_7358.HEIC_siteinternet


AT4_2022_2_siteinternet


IMG_2151_siteinternet


IMG_7460.HEIC_siteinternet