Les débouchés de l'ENSP de Versailles-Marseille

 
 
L'offre de formation (tous diplômes) vise quatre familles de débouchés professionnels :

  • La conception de projets de paysage et leur maîtrise d'oeuvre opérationnelle (réalisation des aménagements d'espaces extérieurs au bâti). Les compétences requises sont celles de l'architecte paysagiste et de l'ingénierie de projet, ainsi que celles de la conception des formes urbaines des territoires (urban design). Cette formation longue demande 4 à 5 années (240 à 300 ECTS dans les domaines de formation requis). Les emplois sont soit de type libéral, soit de type salarié dans les bureaux d'études et les agences de paysage, d'architecture et d'urbanisme. Le diplôme de paysagiste DPLG, ou ses équivalents sont exigés.

  • Le conseil de la maîtrise d'ouvrage publique, parapublique et privée. Les savoir-faire requis concernent la capacité à réaliser des diagnostics sur l'évolution des paysages (lecture de paysage, cartographie, enquêtes en sciences sociales, traitements statistiques des données) et la maîtrise de la conception de politiques et de projets de paysage à des échelles variables d'espace et de temps (conception des formes urbaines des territoires, élaboration et évaluation de politiques territoriales de paysage). Les emplois sont situés d'une part dans les agences des professionnels (réalisation des études), d'autre part dans les services des collectivités territoriales et de l'Etat (DDE, DIREN, DDA, DRAC). Tous les diplômes sont concernés.

  • L'animation des politiques publiques de paysage et de patrimoine, qui est demandée dans les collectivités où des actions publiques de paysage sont programmées et mises en oeuvre. Elle se situe à l'interface entre les décideurs politiques, les agents de l'Etat et des collectivités, les techniciens des services de l'urbanisme et des espaces verts, les entreprises et le monde associatif. Les compétences sont celles de gestionnaires de projets, de management, d'encadrement et de mise en concertation des acteurs de la gouvernance de ces projets. Les diplômes concernés sont plutôt ceux des trois masters cohabilités, mais concernent toutes les formations.

  • Les métiers de l'enseignement supérieur, de la recherche et de la consultance. Le recrutement de fonctionnaires titulaires (ingénieur, chargé et directeur de recherches, maître de conférences, professeur) exige le doctorat de recherche. Dans les cursus de DNESP et de paysagiste DPLG, comme dans ceux des masters, l'accès aux études doctorales suppose la validation d'un parcours recherche montrant les aptitudes intellectuelles à l'apprentissage des démarches et méthodologie des chercheurs. Le doctorat donne accès à tous les métiers de la fonction publique nationale, internationale et territoriale, ainsi qu'à ceux de la consultance.