Une année riche pour la diffusion des connaissances de la Chaire Paysage et énergie

08 juin 2020

 
 


Créée en 2015, la Chaire Paysage et énergie a multiplié les expérimentations sur des territoires et thématiques les plus variés possible couplant paysage et énergie, notamment sous la forme de nombreux ateliers pédagogiques régionaux – une vingtaine. En 2018 elle est entrée dans une phase de consolidation et de maturation. Aujourd’hui elle développe encore ses grands axes : la recherche, la formation et la diffusion de la connaissance, notamment à travers trois ouvrages démarrés en 2019. Retrouvez l’année en détail grâce au rapport d’activité.
 
 
 
 

Des ouvrages engagés pour les acteurs de territoires

La transition énergétique appelle à une modification structurelle et profonde des modes de production et de consommation de l’énergie. Les paysages sont alors au centre des préoccupations. Or peu de recherches sont menées sur les transitions énergétiques et leurs apports au paysage. Les acteurs locaux sont ainsi souvent démunis face à ces questions. Ces trois ouvrages sont pensés comme des outils complémentairespour mieux comprendre et choisir sa transition.

L’Outil de spatialisation de la transition énergétique a pour ambition d’illustrer les chiffres de l’énergie et les choix techniques qui permettent d’opérer la transition énergétique. Cet outil sera à destination d’un grand public averti, avec pour objectif d’éclairer les discussions des agents et élus des collectivités territoriales. Les niveaux de connaissance sur l’énergie peuvent être assez divers, et la matérialité de l’énergie est peu évidente à saisir. Aussi, l’outil prendra la forme pédagogique d’un imagier. Cet imagier est en cours d’élaboration, à partir des résultats du rapport de stage 2019 d’Alice Labouré «Spatialité et chiffres de l’énergie ». Une illustratrice vient d’intégrer l’équipe de la Chaire pour travailler sur des représentations.

L’Ouvrage sur l'histoire des paysages de l’énergie a pour objectif d’analyser l’histoire des paysages français vis-à-vis des productions et consommations énergétiques, essentiellement depuis les révolutions industrielles jusqu’à la période contemporaine. La Chaire a missionné Sylvain Allemand, historien de formation et journaliste, comme auteur de l’ouvrage. Un iconographe devrait intégrer l’équipe de réalisation. Avec l’appui de Chiara Santini du Larep, historienne des jardins, la Chaire a prospecté pour capitaliser un fonds d’archives relatif à ces sites explorés. Le groupe de travail a convenu d’un ensemble de sites emblématiques de la diversité des histoires énergétiques de France. Ces lieux permettent d’enquêter sur les paysages créés et transformés du fait de rapports à l’énergie variés. Chacun d’entre eux compose un chapitre monographique de l’ouvrage.

Enfin le Guide d'inscription paysagère de la transition énergétique propose une lecture des «bonnes» pratiques d’inscription paysagère de l’énergie à partir d’exemples territoriaux. Ainsi, une petite vingtaine de cas dits «exemplaires» ont été sélectionnés, sur la base volontaire d’un appel à contribution en ligne et de relevés de terrain. L’appel à contribution a été largement diffusé par les canaux des partenaires de la Chaire et a permis de recenser une dizaine de propositions. Les échanges avec les réseaux nationaux du paysage et des partenaires énergéticiens ont également complété les cas d’exemples. Une sélection cohérente a été réalisée sur la base d’équilibre des types de paysages, du degré de réussite, des types de production et de consommation énergétiques. À ce jour, seize exemples sont sélectionnés et font l’objet d’une visite de site et de rencontres avec les acteurs afin de composer une fiche de synthèse analysant la qualité du paysage énergétique considéré.
 
 
 
 

Un arpentage de terrain pour appuyer les recherches

La création de trois ouvrages aux formats différents mais complémentaires permettra de toucher une grande diversité de publics. Ces trois ouvrages s’appuient sur de nombreux exemples territoriaux porteurs de réalités contrastées afin de permettre à chacun de s'approprier le thème. Les visites de sites ponctuent la rédaction, en l’agrémentant de photos, dessins cartes et croquis. La voix est donnée aux acteurs locaux rencontrés et questionnés sur place, tout en arpentant les paysages ainsi fabriqués.

 

 

La diffusion de ces ouvrages est prévue en fin d’année 2020.