Le patrimoine naturel et culturel à l’aune de la transition

22 mars 2021

 
 

Études de cas sur l’éolien en Allier et sur le mix énergétique du causse du Larzac

© Nicolas Cazabat - étude de recherche-action ENSP EDF Renouvelables 2021 “les paysages agroénergétiques du Larzac"

Les paysages agroénergétiques du Larzac, Nicolas Cazabat, étude de recherche-action en partenariat avec EDF Renouvelables, 2021.

Comment peuvent évoluer les sites patrimoniaux et emblématiques de nos territoires à l’aune de la transition énergétique ? Quelles relations les infrastructures de l’énergie engagent avec les paysages ?

Deux projets de recherche-action initiés par la Chaire Paysage et énergie explorent ces questions dans des contextes paysagers tout à fait distincts : le causse du Larzac classé au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des « paysages de l’agropastoralisme méditerranéen » et le département de l’Allier, riche d’une diversité de paysages et caractérisé notamment par un bocage bourbonnais structurant le territoire.

En terme d’énergie, la Zone potentielle de Développement éolien innovant inscrite dans le SCOT du PNR des Grands Causses, et située sur la communauté de communes Larzac et Vallées témoigne d’une politique volontariste en matière de transition énergétique mais qui interroge sur la question de la compatibilité avec le paysage emblématique du Larzac . Côté Allier, les parcs éoliens existants servent de référence pour l’étude paysagère qui met en relation les éléments du patrimoine bâti avec les patrimoines bocager, industriels et énergétiques

En convoquant l’épaisseur historique des paysages, les chargés de mission Nicolas Cazabat et Noémie Lages, respectivement accompagnés par Michel Péna et François Xavier Mousquet, soulignent la dimension dynamique et construite des paysages, aujourd’hui identifiée comme porteuse de connaissances et de savoir-faire du passé. Ce faisant, ils placent ces paysages dans une perspective de transformation souhaitée avec la production éolienne, de biomasse ou photovoltaïque. Les réponses des paysagistes mobilisés pendant les quatre mois de ces études font dialoguer les infrastructures paysagères, qu’elles soient productrices d’énergie, de biodiversité ou emblèmes historiques.

Ainsi, le Larzac ambitionne à certains endroits d’être une forêt gérée par la sélection des sujets et l'accueil des clairières énergétiques, comprenant des éoliennes, des steppes de buis pâturées en partie sous les panneaux photovoltaïques et une carrière d'énergie solaire en terrasse.

S'agissant de l’Allier, l’analyse des dynamiques bocagères et des possibles imbrications d’éoliennes pour accompagner les haies fait émerger la notion de « patrimoine énergétique ».

 

 
 
 
 


Inscriptions paysagères du grand éolien en Allier : Recommandations et perspectives pour la cohérence avec le patrimoine bâtis, Noémie Lages, étude de recherche-action en partenariat avec Boralex, 2021.
 
 
 
 
Larzac_2_light

Les paysages agroénergétiques du Larzac, Nicolas Cazabat, étude de recherche-action en partenariat avec EDF Renouvelables, 2021.
 
 
 
 

La Chaire Paysage et énergie remercie EDF Renouvelables, en particulier Marie Sepchat et Mathieu Cellier, pour le financement et l’accompagnement sur l’étude de l’évolution des paysages agroénergétiques du Larzac.

La Chaire Paysage et énergie remercie Boralex, en particulier Chantal Oudin, Samy Essabar et Louise Verrier, pour le financement et l’accompagnement sur l’étude de l’inscription paysagère du grand éolien en Allier.