RTE_Gestions et dynamiques spontanées : de l'archéologie des lignes électriques à la conquête des franges urbaines

 
 

de l’archéologie des lignes électriques à la conquête des franges urbaines :
Projets à plaisir et porcheville (yvelines)



 Comment concevoir un aménagement répondant aux besoins de la population francilienne qui favorise le maintien et le développement d’une biodiversité et qui valorise les emprises de lignes électriques ?

Le projet, au delà de son rendu formel, s’est concrétisé par la mise en relation autour d’une même table des gestionnaires, propriétaires, politiques, ingénieurs, spécialistes…Le sujet portant sur l’emprise électrique mêle obligatoirement deux acteurs, le propriétaire des lignes et celui du terrain à l’aplomb. La petite échelle du projet facilite cette dynamique de groupe. Elle est une base solide pour construire un projet à une plus grande échelle. Un projet initial bien implanté dans son territoire et fédérateur des acteurs locaux est une incitation pour les autres habitants du paysage concernés à se regrouper. RTE joue ainsi un rôle central dans le développement d’une stratégie territoriale. 

 
 
 
 
Partenaire : RTE
 
Encadrant : Isabelle Beaufils
 
Etudiants : Antoine de Vergnette // Antoine Gabillon // Julien Peguet // Jean Robaudi