EDF_Richemont_La traversé de l'île aux cendres : au confluent de l'Orne et de la Moselle

 
 
Vue projet
 
 
 
 

La centrale de Richemont, étendue sur 55 ha, alimentait les hauts fourneaux du secteur. Elle fonctionnait au gaz et au charbon. Il y avait un parc à charbon et un parc à cendre. Elle est en déconstruction : cheminées et gazoduc démontés, parc à cendre végétalisé, ... Au final une plateforme sera réservée, d'une dizaine d'ha (surface minimale pour la réinstallation éventuelle d'une turbine à combustion). Le devenir du reste de la superficie est en jeu et fait l'objet de la réflexion paysagère menée par cet APR, en l'intégrant dans les problématiques d'aménagement du territoire plus large : le parc à cendres, le projet de piste cyclable, les carrières de sable et granulats, la mémoire des sites, ...

 
 
 
 

Partenaire : EDF

 

Encadrant : Michel PENA

 

Etudiants : Maxime Arnoux // Mathilde Charée // Marie-Charlotte Gilloots

Contacts : arnoux.maxime@gmail.com // mathildecharee@hotmail.fr // marie_charlotte.gilloots@hotmail.fr