Discussion à l'occasion de la remise des diplômes 2019 "Que fait le changement climatique au métier de paysagiste?"

10 décembre 2019

 
 
Rencontres Larep / Diplomés


 
 
« Nous faisons parti de ces acteurs qui sont moteurs de cette transition »
Jeanne Gherardi-Scao
 
 
 
 
 
 
 
 

Vendredi 13 décembre 2019 14h-16h

L’évènement « que fait le changement climatique au métier de paysagiste ? »  s'est déroulé au bâtiment des Suisses le 13 décembre 2019 de 14h à 16h, juste avant la remise des diplômes de DEP et de post-master 2019. Les discussions ont permis de relever quelques pistes d’évolution du métier et de modifications de pratiques de projet. Un trentaines d'étudiants, encadrants, chercheurs, ont participé à cette rencontre. 


Interventions de :

JEANNE GHERARDI-SCAO,
Climatologue du laboratoire des Sciences du Climat et de
l’Environnement de l’Université de Saint-Quentin en Yvelines

NOUR LALEDJ, SUZANNE KATZ, ANTHONY MENUT ET MARIE SALVAGE,

Paysagistes-concepteurs diplômés 2019 de l’ENSP

FRANCOISE CREMEL,
Paysagiste-conceptrice et enseignante à l’ENSP

PATRICK MOQUAY,
Directeur du Larep

Organisation ENSP Larep/ chaire paysage et énergie: Françoise Crémel, Auréline Doreau, Benoit Dugua


Les conséquences du changement climatique enjoignent les sociétés à l’action pour adapter nécessairement l’humain et ses modes de vie à la transformation des cadres de vie. La transition, définie comme un « changement désiré » 1, imprègne par ailleurs des milieux socio-professionnels variés à la fois institutionnels, universitaires, militants, associatifs, citoyens, etc. Après plus de trente ans d’existence, la transition semble ainsi prendre le relais du développement durable en tant que nouveau registre d’action publique en réponse aux enjeux climatiques 2. Les déclinaisons sont multiples : transition écologique, énergétique, économique, agricole, post-carbone, citoyenne, urbaine, etc. Certains parleront d’ailleurs de « Transition intégrale » appelant « l’Homme à une conversion civilisationnelle et comportementale dans son rapport au monde »3.
Incertitude, complexité, résilience, adaptation, vulnérabilité… autant de notions qui accompagnent par ailleurs le vocabulaire commun de la transition en tant que nouveau champ lexical d’un paradigme émergent dont la pratique et l’enseignement du métier de paysagiste ne sont pas épargnés. De quelle manière le changement climatique impacte, bouleverse et transforme le métier de paysagiste ? Quel renouvellement des méthodes de projet dans une perspective de transition et un contexte d’incertitude ? Telles sont les principales questions motivant cette rencontre du Laboratoire de recherche en projet de paysage (Larep) organisée à l’occasion de la remise des diplômes des étudiants de l’École nationale supérieure de paysage (ENSP).

1 Pascal Chabot, 2015, « l’âge des transitions » Paris, PUF, 192 p.
2 Bourg Dominique, 2012, « Transition écologique, plutôt que développement durable », Vraiment durable, n° 1, p. 77- 96. URL : https://www.cairn.info/revue-vraiment-durable-2012-1-page-77.htm
3 Folléa Bertrand, 2019, L’archipel des métamorphoses. La transition par le pay¬sage. Parenthèse, p. 27
 
 
 
 
Affiche 2019 12 13