Colloque "La transition énergétique par le paysage" - le 11 juillet 2018 à l'Auditorium de la Tour Séquoia, La Défense

 
 

Mobiliser les démarches paysagères pour mettre en œuvre la transition énergétique sur les territoires

Essai des maquettes éoliennes à bout de bras- APR RTE ENSP ligne Avelin Gavrelle 2016

De 09h à 16h45 – buffet sur place
Auditorium de la Tour Sequoia, Paris La Défense

La transition énergétique est en route. Avec elle, un nouveau paysage est appelé à émerger.
Cette transition fait le paysage. Aussi est-on en droit de s'interroger sur l'intitulé de ce colloque : ne faudrait-il pas logiquement l'inverser ? Le paysage par la transition énergétique ?Ou le paysage de la transition énergétique ?
Allons même plus loin, au risque d'être provocateur : si l'on parvient si difficilement à implanter des éoliennes, mais aussi des champs  photovoltaïques ou des méthaniseurs, sans parler des lignes  électriques et des pylônes transportant cette énergie décarbonée, n'est-ce pas en bonne partie à cause du paysage que l'on protège, que l'on défend ? Le paysage n'est-il pas une gêne, un frein, voire un obstacle à cette transition ? Ne devrait-on pas alors intituler ce colloque encore autrement : la transition contre le paysage ? Ou le paysage contre la transition ?
En réalité, ces questionnements viennent d'une profonde et grave méconnaissance partagée de la notion de paysage. Simplifiée, confondue, marginalisée, elle ne peut jouer le rôle central qui
devrait être le sien pour donner sens, direction et célérité aux mutations à l'oeuvre. À l'heure actuelle, à cause de cette inculture et de cette inconscience, nous sommes incapables de créer un paysage de la transition pleinement désiré.
Sans renverser la perspective, sans faire du paysage une cause commune et non plus une conséquence fortuite de la transition, l'émergence d'un cadre de vie désirable et désiré n'aura pas lieu. La transition technique ne se fera pas sans transition paysagère.
Ce colloque propose d'explorer les racines profondes du paysage. La démarche paysagère, bien comprise et bien pratiquée, s'offre comme un mode de pensée et d'action particulièrement innovant et pertinent pour la transition énergétique. Elle se révèle intéressante,  rassembleuse, humaine, sensible, opératoire, réparatrice, économe, créative, efficace à toutes les échelles. Le concept se révèle sous un jour nouveau, beaucoup plus piquant que ne le laissent supposer ses présupposés consensuels (paysager les abords) ou conservateurs
(protéger la carte postale). Il fait l'hypothèse que c'est ce caractère novateur qui permet de faire du paysage, pensé comme relation, le bras armé de la transition.

 
 
 
 

Partenaires du colloque

A l'occasion des 3 ans anniversaires de la chaire paysage et énergie, RTE et le MTES s'associent à l'ENSP pour créer cet évènement. L'ADEME, France Energie Eolienne (FEE), l'Institut des Hautes Etudes en Déevloppement et Aménagement des Territoires en Europe (IHEDATE) et le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) rejoignent l'avaenture pour co-construire cette journée.

 
 
 
 

Inscriptions et modalités pratiques

Les inscriptions sont oligatoires. Les inscriptions sont désormais CLOSES.

 Merci de présenter votre carte d'identité à l'accueil le jour du colloque.

 
 
 
 

Suivre le colloque

Sur Facebook et Twitter, suivre #paysage&energie.
 
 
 
 

Programme de la journée

 

9h-9h30     Accueil café

9h30-9h45 Introduction par les partenaires organisateurs de la journée

                   Paul DELDUC, directeur général de l'aménagement, du logement et de la nature, Ministère de la transition écologique et solidaire (MTES), ou son représentant.

                   Jean-Louis BAL, président du Syndicat des énergies renouvelables (SER)

                   Roy MAHFOUZ, responsable de la commission environnement pour France énergie éolienne (FEE)

                   David MARCHAL, directeur adjoint « Productions et Energies Durables », ADEME

                   Olivier GRABETTE, membre du directoire de RTE

 9h45-10h  Portrait de la chaire Paysage et énergie

Bertrand FOLLEA et Auréline DOREAU, chaire paysage et énergie - Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles Marseille (ENSP)

10h-11h15 Table-ronde : quelle transition conceptuelle opérer pour construire ensemble les paysages de l'énergie ?

Odile MARCEL, philosophe, présidente du Collectif Paysages de l'Après-pétrole

Gilles CLEMENT, paysagiste et jardinier

Alain NADAÏ, socioéconomiste CIRED, membre du conseil scientifique de la chaire paysage et énergie

(animée par Bertrand FOLLEA) 

11h15-12h45 Témoignages et illustrations de la transition énergétique par le paysage : essais et prospectives

1.       Redéfinir les relations urbaines d'un poste électrique à Nantes

Marion LE VOURCH et Louis BAUDRY, étudiants de l'atelier

Florence MERCIER, encadrante paysagiste

 2.       Concentration du paysage éolien dans le frugeois

Philippe HILAIRE, paysagiste encadrant

 3.       La croissance verte en pays Autunois Morvan

Claire LAUBIE, paysagiste encadrante

Brigitte FARGEVIEILLE, direction développement durable EDF

 4.       Le Thouarsais, récit d'une réflexion croisée paysage et territoire à énergie positive

Claire LAUBIE, paysagiste encadrante

Guy Davy, directeur du service aménagement-urbanisme de la communauté de communes du Thouarsais

Conclusion de la session par Didier LENOIR, président d'honneur du CLER

 

12h45-14h Buffet sur place

 

14h-15h30 : Ateliers en parallèle : « comment inscrire la démarche paysagère dans les processus liés à la transition énergétique ? »

ATELIER 1 : « Le paysage et l'éolien (terrestre) : quelles évolutions des perceptions et pratiques ? »

Animé par Pierre BOURDIER (FEE) et Philippe HILAIRE (ENSP)

ATELIER 2 : « Le paysage et les énergies marines : quels effets sur la valeur émotionnelle et culturelle des territoires ? »

            Animé par Marion RICHARD (FEE), Vincent FELTIN (RTE) et Claire LAUBIE (ENSP)

ATELIER 3 : « Croiser potentiels énergétiques et ressources paysagères pour contribuer au développement harmonieux des territoires »

Animé par Jean-Pierre CLARAC, Joris MASAFONT et Roberta PISTONI (ENSP)

ATELIER 4 : « Des outils d'urbanisme et de paysage pour rendre opérationnelle la transition énergétique »

Animé par Gilles DE BEAULIEU (MTES), Auréline DOREAU et Jérémy PRAY (ENSP)

ATELIER 5 : « L'« intégration » paysagère : de l'impossible camouflage au projet de territoire»

Animé par Jean-Pierre THIBAULT (MTES) et Jean-François LESIGNE (RTE) 

ATELIER 6 : « l'étude d'impact et la doctrine éviter réduire compenser (ERC) sont-elles compatibles avec la démarche de conception paysagère? »

 Animé par Yannick AUTRET (MTES) et Bertrand FOLLEA (ENSP)

15h40-16h10 : Restitution des ateliers en plénière

16h10-16h40 : Synthèse et clôture

Parole au grand témoin Loïc BLONDIAUX, sociologue, spécialiste des questions de démocratie participative

Parole à Vincent PIVETEAU, directeur de l'ENSP

 
 
 
 

Détail des ateliers

ATELIER 1 : « Le paysage et l'éolien (terrestre) : quelles évolutions des perceptions et pratiques ? »

ANIMATION (FEE - Pierre Bourdier ; ENSP - Philippe Hilaire)

DESCRIPTIF

« Les éoliennes deviennent un élément commun du paysage en France. Symbole de la lutte contre le changement climatique pour certains, pollution visuelle pour d'autres, ces infrastructures font l'objet de perceptions très opposées. Dans ce contexte, comment les professionnels de l'éolien, paysagistes, collectivités et services instructeurs travaillent-ils pour réaliser la transition énergétique et construire le paysage de demain ? Comment améliorer les outils et démarches pour répondre aux préoccupations émergentes en matière, par exemple, d'effets cumulés des éoliennes ? Comment, enfin, penser les paysages éoliens et leur devenir, sous l'angle notamment du renouvellement à venir des parcs ? »

 

 ATELIER 2 : « Le paysage et les énergies marines : quels effets sur la valeur émotionnelle et culturelle des territoires ? »

ANIMATION (FEE - Marion Richard ; RTE; ENSP)

DESCRIPTIF

« Dans les débats sur les projets d'infrastructures énergétiques, la sensibilité de certains sites et paysages, sur les plans historique, philosophique et sociétal, apparaît comme une composante majeure de leur acceptabilité. Les projets de parcs en mer, notamment, ont mis en exergue cette réalité : symbolique autour de l'océan comme lieu sans présence humaine, valeur mémorielle des plages du Débarquement, attractivité touristique, etc. Les éoliennes sont alors parfois considérées comme une intrusion visuelle ne pouvant que dénaturer un environnement perçu par certains comme devant être cristallisé et protégé de toute nouvelle intervention humaine. Pourtant, dans d'autres cas, l'éolien est appréhendé et utilisé comme un symbole du territoire en transition. Dans ce contexte, comment encourager cette appropriation culturelle de l'éolien et en faire un élément du territoire ? »

 

 ATELIER 3 : « Croiser potentiels énergétiques et ressources paysagères pour contribuer au développement harmonieux des territoires »

ANIMATION (ENSP/Mines - Joris Masafont ; Philippe Blanc ; Jean-Pierre Clarac)

DESCRIPTIF

« L'arrivée sur un territoire d'une infrastructure énergétique enjoint à questionner les nouveaux paysages ainsi créés. La caractérisation fine des potentiels de production énergétique spatialisés peut être mise en regard des dynamiques paysagères à l'œuvre. Cette nouvelle richesse d'information favorise une inscription harmonieuse de l'énergie sur les territoires en même temps qu'elle permet la cohérence avec d'autres activités (agriculture, urbanisme, ...). Cet outil d'aide à la décision amène élus, techniciens et énergéticiens à se positionner sur la faisabilité et l'envie de transformation du paysage. Notamment à travers les réflexions en cours sur le PNR des Préalpes d'Azur, les discussions porteront sur les leviers d'action / instruments d'aide à la décision pour la préfiguration de la transition énergétique sur les territoires. »

 

 ATELIER 4 : « Des outils d'urbanisme et de paysage pour rendre opérationnelle la transition énergétique »

ANIMATION (MTES - Gilles de Beaulieu ; ENSP -Auréline Doreau)

DESCRIPTIF

 « La transition énergétique modifie les modes et cadres de vie à travers l'installation d'infrastructures adaptées et la maitrise des usages de l'énergie. Dans un même temps, les projets d'installation d'infrastructures productrices d'énergie renouvelable sont difficiles à concrétiser (zonages limités pour l'installation, NIMBY sur les infrastructures, ...). La question de l'acceptabilité sociale de la transition énergétique est centrale pour comprendre ces conflits. La sécurisation du projet d'installation passe par un dialogue sur le paysage avec les acteurs de territoires. Une analyse fine des besoins de ceux-ci permet de co-construire un projet entre énergéticiens et territoires : aide à la définition des besoins (dimensionnement technique par exemple), faisabilité, construction du projet. Quel cadre peut apporter le paysage pour opérer ce dialogue et le traduire dans les outils de planification (PCAET, SSRADDET, PLUI, SCOT, ..) ? Comment travailler l'acceptabilité de la transition par le paysage ? Quelles évolutions de la planification sont alors à imaginer ? L'expérience du Pays thouarsais, territoire à énergie positive, est révélatrice de la volonté de traiter ce sujet : hier commanditaire d'études paysagères pour spatialiser l'autonomie énergétique, le territoire développe aujourd'hui un plan de paysage de la transition énergétique. L'atelier amène à discuter la relation transformée par le paysage de l'énergie et de la planification territoriale souhaitée. »

 

 ATELIER 5 : « L'« intégration » paysagère : de l'impossible camouflage au projet de territoire»

ANIMATION (MTES - Jean-Pierre Thibault ; RTE - Jean-François Lesigne)

DESCRIPTIF 

« Le paysage est trop souvent perçu comme une contrainte. Celle-ci se traduit par une démarche administrative supplémentaire consistant à prouver l'« intégration paysagère » d'un équipement.  On tente alors de minorer sa perception, parfois au moyen d'artefacts végétaux plus ou moins efficaces... Dans la plupart des cas cette « intégration »-là n'est qu'une chimère puisqu'elle ne fait que souligner la prégnance de l'équipement que l'on a tenté de camoufler. D'autres partis pris existent, comme l'inscription paysagère prenant en compte le choix de l'emplacement en amont du projet, un choix de mise en scène qui révèle le sens de l'infrastructure et enfin, un dessin adapté de l'ouvrage.

Il faut donc dépasser ces notions de contrainte et d'intégration, et aborder l'approche paysagère en termes de mobilisation des ressources locales, de levier d'action, et d'outil de dialogue territorial sans lesquels la transition énergétique ne déploiera pas pleinement son potentiel d'efficacité. 

Après avoir questionné cette notion d'intégration et rappelé la définition du paysage, l'atelier abordera la dimension paysagère de la transition énergétique à travers l'étude d'un cas imaginaire de territoire mobilisé pour se doter d'une autonomie énergétique tout en valorisant son attractivité et le bien-être de ses habitants. »

 

 ATELIER 6 : « L'étude d'impact et la doctrine Eviter, Réduire, Compenser sont-elles compatibles avec la démarche de conception paysagère ?»

ANIMATION (MTES - Yannick Autret ; ENSP - Bertrand Folléa)

DESCRIPTIF 

« Dans un souci de maintien des systèmes écologiques, les maitres d'ouvrage doivent limiter autant que possible les impacts de leurs projets sur les milieux et espèces, en respectant notamment la séquence « éviter / réduire / compenser ». Aujourd'hui, cette logique écologique est relativement bien intégrée dans les projets ; mais elle pâti souvent d'une image de contrainte dans les processus d'installation ou de transformation des infrastructures, y compris énergétiques. Le projet de paysage aide à travailler spatialement l'inscription paysagère des projets énergétiques selon le site. Comment allier ces 2 démarches, afin de faciliter un esprit systémique autour de la construction des infrastructures ? Grâce à quelques exemples clés, la discussion permettra d'envisager de nouvelles synergies entre études préalables à tout projet de transition énergétique. »

 
 
 
 
 

Les vidéos du colloque sont en ligne!

Les échanges de la journée du 11 juillet ont été filmés. Vous trouverez les vidéos au lien ci-dessous. Des actes seront publiés.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
logo ecole
 
 
 
 
logo RTE
 
 
 
 
logo MTES
 
 
 
 
logo ADEME
 
 
 
 
logo FEE
 
 
 
 
 
 
 
 
logo SER