Un renforcement de la convention-cadre et de nouveaux partenaires pour la Chaire Paysage et Energie

04 décembre 2018

 
 
chairepaysage
 
 
 
 
Offshore éolien Ostende - Atelier pédagogique régional 2014 - C.Condez-Godziemba, B. Resseguier, M.Rue
 
 
 
 

Depuis 2015, la Chaire Paysage et énergie de l'École nationale supérieure de paysage (ENSP) fait de la question du paysage un enjeu et un outil au service de la transition énergétique.
Le 4 décembre dernier, les membres fondateurs de la Chaire (ENSP, RTE, ministère de la Transition Écologique et Solidaire) ont officialisé le renouvellement de leur engagement pour une durée de trois ans. Ils sont rejoints à cette occasion par l'ADEME au sein de la convention-cadre de la Chaire, ainsi que par Boralex le 5 décembre.

L'ADEME rejoint RTE et le MTES au sein de la Chaire d'entreprises Paysage et énergie

 

C'est le 7 avril 2015 que Ségolène Royal, alors ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, a inauguré cette chaire d'entreprise au sein de l'ENSP, sur la base d'un partenariat avec RTE. Depuis cette date, la Chaire a développé simultanément des projets de recherche, des formations et une série d'ateliers expérimentaux impliquant des collectivités territoriales, des acteurs des filières de l'énergie et des paysagistes concepteurs. A ce jour, la Chaire a piloté dix-sept ateliers pédagogiques régionaux, sept workshops, six projets de recherche-action et une thèse de doctorat.
Dans la continuité de la démarche engagée depuis trois ans par la Chaire, Nathalie Devulder, Directrice RSE (Responsabilité sociétale de l'entreprise) de RTE, plaide pour une approche du paysage sous toutes ses dimensions - esthétique, sociale, écologique, économique - pour réussir la transition énergétique. Les ateliers proposés aux étudiants ont permis de porter un autre regard sur les ouvrages électriques, en faisant émerger des solutions innovantes et parfois même inattendues. Ils se sont également révélés une opportunité de fédérer les parties prenantes d'un territoire et de favoriser le dialogue.

C'est dans ce contexte que l'ADEME, acteur-clé de la transition énergétique, a décidé de rejoindre la Chaire dans l'optique de développer de nouvelles expérimentations et de renforcer les complémentarités entre recherche et action.

Boralex et l'ENSP signent un partenariat

Le 5 décembre dernier, aux lendemains de l'annonce de la programmation pluriannuelle de l'énergie qui renforce la place de l'éolien et du solaire dans la trajectoire énergétique française, Boralex et l'ENSP ont également annoncé la signature d'un partenariat construit dans le cadre de la Chaire Paysage et énergie pour les trois années universitaires à venir (2018 à 2021) et de la formation post-master Paysage et transition(s) lancée à l'automne 2018 par l'ENSP.

Le partenariat portera notamment sur l'organisation d'expérimentations de terrain liées aux actions de Boralex, sous la forme d'ateliers pédagogiques, de workshops, de stages et d'événements publics organisés par l'ENSP.

Des projets outillant la connaissance et l'action sur les paysages de la transition énergétique

Forte de son expérience, la Chaire se concentrera ainsi en 2019 sur la valorisation des travaux précédents et sur le développement du post-master Paysages et transition(s), lancé par l'ENSP en septembre 2018. Le nouveau programme d'activités de la Chaire, qui court jusqu'en 2021, comprend également la capitalisation d'expérimentations, qui prendra notamment la forme d'un guide méthodologique et d'un outil pour apprendre à spatialiser les enjeux de la transition énergétique dans les territoires. Par ailleurs, la réalisation d'un ouvrage sur l'histoire des paysages de l'énergie permettra, au regard de l'évolution des sources d'énergie utilisées par l'homme, d'analyser les transformations des paysages au fil du temps pour mieux penser et créer les paysages demain.