n° 29 - Déchets

 
 

Avril 2016

On estime la masse totale de débris tournant autour de notre planète à la suite de l'exploration humaine de l'espace à 5 800 tonnes. Sur Terre, l'activité humaine générerait 10 milliards de kilos de déchets par jour, et environ 13,8 tonnes par an et par habitant en France, déchets ménagers et industriels confondus.

Face à un tel phénomène, nous sommes aujourd'hui dans un rapport de fascination et de répulsion. Le sujet nous confronte à des questions éthiques et esthétiques, et aussi à celle des ressources que représentent ces masses de déchets. Elles ont modelé les territoires, en creux et en reliefs. Comment traiter ces matériaux ? Comment accueillir ce que nous avons rejeté et en tirer le meilleur parti ?

Nous ne parviendrons jamais à l'objectif "zéro déchet". C'est là une part constitutive de nos sociétés ; en ce sens, elle est probablement irréductible et il faut apprendre à l'accepter comme une composante de nous-mêmes, qu'elle nous plaise ou non. Mais nous devrons nous montrer inventifs pour vivre correctement en préservant l'avenir et la vie, d'un bout à l'autre de la planète.
 
 
 
 
carnets du paysage n° 29 - Déchets